Mafia marocaine aux Pays-Bas : la perpétuité requise contre Ridouan Taghi

30 juin 2022 - 11h00 - Monde - Ecrit par : G.A

Le mafieux néerlandais d’origine marocaine Ridouan Taghi et ses coaccusés risquent la prison à perpétuité à l’issue du procès Marengo. Telle est la réquisition du ministère public contre les six accusés.

Le ministère public estime que les accusés ont joué un rôle de premier plan dans cette affaire de meurtres et de tentative d’exécutions. Présenté comme le cerveau de cette organisation criminelle, Ridouan Taghi aurait commandité les meurtres. «  Il a laissé une traînée de dévastation et de tristesse », a déclaré le procureur qui, devant l’indifférence du Marocain, a souligné que la perpétuité reste la peine juste devant tant de drames provoqués.

À lire : Mafia marocaine : Ridouan Taghi est entré au Maroc avec un faux passeport

Selon le ministère public, Ridouan Taghi s’est « particulièrement acharné à commettre les meurtres. Il s’est immiscé dans tous les aspects et n’a pas hésité à liquider les siens qui à ses yeux étaient devenus des «  électrons libres ». Et les hommes armés n’ont pas non plus hésité à tirer, même dans les endroits bondés et en présence d’enfants ou d’autres membres de la famille.

À lire : Mafia marocaine : l’avocate de Ridouan Taghi estime inappropriés les remerciements à la police de Dubaï

Selon la justice, quatre des six personnes tuées ont reçu une balle dans la tête sur ordre de Taghi, empêchant ainsi les familles de pouvoir faire leurs adieux avant les obsèques. Au cours du procès Marengo, seize suspects ont été jugés. En dehors des cinq condamnations à perpétuité, le ministère public a requis cinq peines de prison de 20 à 27 ans et cinq autres peines de prison de 10 à 16 ans. Les accusés ne seront fixés sur leur sort que l’année prochaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Procès - Criminalité - Mocro Maffia - Ridouan Taghi

Aller plus loin

Mafia marocaine : Ridouan Taghi est entré au Maroc avec un faux passeport

S’il a réussi pendant des années à semer la police, c’est parce que Ridouan Taghi, l’un des chefs de la mafia marocaine à Amsterdam, avait un vrai faux passeport. Ce document...

Inez Weski accusée d’avoir transmis des messages à Ridouan Taghi

Youssef Taghi ne serait pas le lien entre le baron de la mafia marocaine Ridouan Taghi et le monde extérieur. Son avocat André Seebregts vient d’attirer l’attention des...

Menacée par la mafia marocaine, la princesse Amalia sous protection policière

La vie de la princesse héritière des Pays-Bas, Amalia, âgée de 18 ans, serait en danger selon la famille royale. Visée par une tentative d’enlèvement ou d’attentat par la Mafia...

Maroc : tuée pour avoir refusé ses avances

À Tanger, une jeune fille, mineure de 17 ans, a été poignardée à mort après avoir refusé les avances de son collègue. Ce dernier a été condamné à la réclusion criminelle à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.