Espagne : des parlementaires demandent la tenue en urgence de la réunion de haut niveau avec le Maroc

24 avril 2021 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Groupe parlementaire du Parti populaire (PP) a demandé à la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Arancha González Laya, de retenir en urgence avec le Maroc une date pour la tenue de la réunion de haut niveau. Pour ces parlementaires, les questions d’ordre bilatéral en instance, se multiplient.

« Moins on en dit, et plus les problèmes de grande importance s’accumulent ; nos relations bilatérales deviennent complexes  », a déclaré dans un communiqué, le Groupe parlementaire du Parti populaire qui a adressé plusieurs questions au gouvernement.

La première concerne la fermeture par le Maroc, depuis juillet 2018, des douanes à Melilla par où transitent les produits de contrebande. Une situation qui s’est aggravée avec la fermeture en mars 2020 des frontières pour raison de crise sanitaire. « Allez-vous continuer à accepter en silence la fermeture des frontières avec tous les dommages qu’elle entraîne ? », demande le PP.

Le Groupe parlementaire a aussi interpellé le gouvernement espagnol sur le rôle qu’il entend jouer dans la résolution du conflit au Sahara et l’exhorte à aborder la question avec le nouveau président des États-Unis. « Le président Sánchez n’a pas encore échangé avec le président Biden qui, depuis son élection, s’est déjà entretenu avec 23 dirigeants étrangers. L’Espagne aurait-elle perdu de l’influence sur la scène internationale  ?  », veulent savoir les parlementaires.

Le député du PP, Gutiérrez Díaz de Otazu, pour sa part, a déploré le silence et la passivité des autorités espagnoles face à la situation des villes autonomes de Ceuta et Melilla. « Ces trois dernières années, Melilla a éprouvé des difficultés croissantes à maintenir son modèle économique, social et commercial en raison des décisions unilatérales adoptées par le Maroc  », a-t-il déclaré, soulignant que le PP continuera à interpeller le gouvernement sur la question.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Melilla - Crise économique - Douane marocaine

Aller plus loin

Maroc : les frontières de Ceuta et Melilla restent fermées jusqu’au 30 avril

Les frontières de Ceuta et de Melilla avec le Maroc resteront fermées jusqu’au 30 avril en raison de la crise sanitaire. C’est ce qu’a indiqué lundi 29 mars, le ministère...

Ceuta et Melilla, au cœur de la crise entre le Maroc et l’Espagne

Ceutaet Melilla vivent une crise économique sévère depuis la fermeture des frontières avec le Maroc le 20 mars 2020. Les deux enclaves espagnoles n’en peuvent plus de cette...

Maroc-Espagne : la frontière de Melilla sera au cœur de la rencontre de haut niveau

La question de la réouverture et du renforcement de la frontière de Melilla fera sans doute partie des sujets abordés lors de la prochaine rencontre de haut niveau entre le...

Maroc-Espagne : la réunion de haut niveau en préparation

Une délégation espagnole se rendra fin novembre à Rabat pour participer à une réunion bilatérale avec le gouvernement marocain, en vue de finaliser les derniers détails pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.

MRE : Peut-on importer une voiture de location au Maroc ? 

La douane marocaine vient de publier une nouvelle version de son guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger. Une section dédiée à l’importation par les MRE des voitures de location. Qu’en est-il ?

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...