Les révélations d’une météorite découverte au Maroc

3 novembre 2020 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des chercheurs internationaux ont analysé une météorite martienne découverte au Maroc. Il ressort que l’oxydation de la croûte de Mars liée aux nombreux impacts que subissait la planète aurait pu induire, par effet de serre, un réchauffement de l’atmosphère malgré un Soleil plus faible que aujourd’hui.

Les chercheurs de l’IPGP, du CNRS et de l’université de Paris ont réalisé cette étude publiée le 30 octobre 2020 dans Science Advances. Ils ont découvert qu’il y a 4,4 milliards d’années, la jeune atmosphère martienne était suffisamment chaude pour maintenir de l’eau à l’état liquide.

"De nombreuses preuves géomorphologiques provenant des observations faites par des missions spatiales montrent que de l’eau liquide coulait à la surface de Mars très tôt dans l’histoire de la planète (il y a plus de 3,7 milliards d’années). Cependant, cette présence d’eau liquide reste une énigme, puisqu’à cette époque notre Soleil était 30 % plus faible en termes de production d’énergie qu’il ne l’est aujourd’hui et ne réchauffait pas suffisamment la planète rouge pour y maintenir de l’eau à l’état liquide", indique l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) dans un communiqué.

Une météorite intéresse plus particulièrement les scientifiques : la météorite martienne NWA 7533, aussi surnommée "Black Beauty", précise la même source soulignant que cette météorite, fragment de roches martiennes éjecté lors d’un impact, est arrivée sur Terre après un long voyage interplanétaire et a été découverte en 2011 au Maroc. "Black Beauty” se révèle unique (parmi les quelque 300 météorites martiennes trouvées jusqu’à présent) par sa composition chimique similaire aux roches de l’hémisphère sud de Mars, et aussi par le fait qu’elle contienne les plus anciens fragments de la croûte de Mars connus, pouvant remonter à 4,4 milliards d’années, détaille le communiqué.

L’analyse de cette météorite particulière a permis aux scientifiques d’Université de Paris, de l’IPGP et du CNRS et leurs collègues des universités de Bretagne Occidentale, de Copenhague et de Tokyo de trouver des indices sur le mécanisme qui aurait permis de maintenir un climat chaud à la surface de Mars pendant la période du "jeune Soleil faible", poursuit la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nature - Environnement

Aller plus loin

Deux nouvelles chutes de météorites au Maroc reconnues à l’échelle internationale

La "Meteoritical Society" a officiellement reconnu deux nouvelles chutes observées de météorites au Maroc ; ce qui porte à 20 le nombre total de chutes observées dans le royaume...

Découverte d’un cimetière musulman datant du 8ᵉ siècle en Espagne (Vidéo)

Un cimetière vieux de plus de 10 siècles a été découvert en Espagne avec toutes les tombes orientées vers la Mecque, selon le rituel islamique.

L’origine de la météorite martienne « Black Beauty » découverte au Maroc

Des chercheurs australiens viennent d’identifier le cratère d’où a été arrachée la plus ancienne météorite martienne « Black Beauty » retrouvée au Maroc en 2011.

Des restes d’un macaque vieux de 2,5 millions d’années découverts au Maroc

Un groupe de chercheurs marocains et espagnols a découvert des restes d’un macaque vieux de 2,5 millions d’années sur le site archéologique de Gafaït situé dans la province de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.