La "révolution du cumin" fait sa première victime au Maroc

22 avril 2013 - 14h53 - Maroc - Ecrit par : J.L

La position prise par Jamal Bounhir, député du Parti Authenticité et Modernité ayant trouvé curieux que la demande américaine d’élargir les prérogatives de la Minurso au Sahara, coïncide avec la sortie médiatique du Prince Moulay Hicham, annonçant une "révolution du cumin au Maroc", lui a valu d’être suspendu du parti.

Le député qui s’exprimait vendredi au Parlement, s’étonne aussi de la publication d’un article intitulé "L’autre Maroc", du prince Moulay Hicham dans la revue Pouvoirs, au moment où Samuel Kaplan, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, arrive à la fin de son mandat. Le diplomate, qui ne tarissait pas d’éloges sur le Maroc, a d’ailleurs fait volte face la veille de son départ de Rabat.

Les propos de Jamal Bounhir ont soulevé un tollé au sein du PAM, dont les dirigeants ne comprennent pas pourquoi le député défend des idées contraires au point de vue du parti politique, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Le prince, qui revient dans sa "politique-fiction" sur l’origine de sa brouille avec le Roi Mohammed VI, et sur son projet avorté de ville verte à Oum Azza, dans la région de Rabat, estime qu’il "faut être plus que candide pour croire à la fable du bon prince et des mauvais courtisans, au « Roi des pauvres »" entouré d’affairistes à l’insu de ses bonnes intentions".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Mohammed VI - Moulay Hicham - Sahara Marocain - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Minurso - Samuel Kaplan - Famille royale marocaine - Jamal Bounhir

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le roi Mohammed VI félicite Walid Regragui et les joueurs marocains

Le roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec l’entraîneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, suite à leur parcours en coupe du monde au Qatar.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

L’Espagne « fait un cadeau » au roi Mohammed VI

Le gouvernement de Pedro Sánchez s’active pour organiser une visite officielle au Maroc en vue de renforcer les liens diplomatiques entre les deux pays. Pour sa réussite, le président du gouvernement espagnol aurait accepté de faire un cadeau au roi...

Séisme au Maroc : le Roi Mohammed VI passe à l’action

Le Roi Mohammed VIa présidé ce 14 septembre une réunion stratégique au Palais Royal de Rabat, focalisée sur l’activation d’un plan d’urgence relatif au récent séisme d’Al Haouz.

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Walid Regragui reconnaissant envers le roi Mohammed VI

Auréolé du titre de meilleur coach arabe de l’année, Walid Regragui, sélectionneur de l’équipe du Maroc exprime sa reconnaissance envers le roi Mohammed VI pour son soutien.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...