De lourdes sanctions contre Diana Holding et Rita Zniber en France

30 avril 2021 - 20h20 - France - Ecrit par : S.A

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a condamné Diana Holding, premier groupe agroalimentaire du Maroc et sa présidente Rita Maria Zniber, tous deux actionnaires de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) pour manquement d’initiés. Des sanctions ont été également prononcées à l’encontre d’autres actionnaires.

Le montant total des sanctions infligées s’élève à 18 millions d’euros. Jeudi, la Commission des sanctions a condamné Diana Holding à payer 10 millions d’euros au Trésor public et sa présidente, Rita Maria Zniber, 6 millions d’euros pour avoir acheté des titres de la société française sur la base d’une information privilégiée qu’ils détenaient. Ils avaient commis ces délits d’initiés alors que le groupe venait d’être placé en redressement judiciaire. D’autres sanctions ont été également prononcées : Serge Heringer (2 millions d’euros), la société DF Holding (100 000 euros) et la société COFEPP (100 000 euros).

Dans sa décision, la Commission des sanctions de l’AMF précise avoir sanctionné «  deux personnes physiques et trois personnes morales pour des manquements d’initiés ainsi que des manquements à des obligations déclaratives et à des interdictions d’opérer  ». La Commission a «  infligé des sanctions pécuniaires pour un total de plus de 18 millions d’euros, à des acteurs français et étrangers du domaine des vins et spiritueux  », précise encore la décision, relevant que le manquement retenu à l’encontre de Diana Holding a eu lieu du 16 mars au 1ᵉʳ avril 2015, pour le manquement d’initiée et, à compter du 16 septembre 2014, pour le manquement à l’obligation déclarative des opérations réalisées sur le titre MBWS.

Selon le gendarme boursier, ces manquements «  revêtent une particulière gravité  ». «  Il ressort des pièces du dossier, ce qui n’est pas contesté, que Diana Holding a réalisé une économie de 4 966 500 euros grâce aux acquisitions d’actions réalisées en méconnaissance de son obligation d’abstention et, une économie de 9 300 euros grâce aux acquisitions de BSA Actionnaires 2  », est-il indiqué. «  De plus, les cessions postérieures de ces titres par Diana Holding, lui ont permis de réaliser des plus-values respectives de 3 421 975 euros et 8 400 euros  », ajoute le gendarme boursier.

L’AMF indique par ailleurs que cette décision peut faire l’objet d’un recours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Distribution - Rita Maria Zniber

Aller plus loin

Diana Holding veut étendre ses activités en Afrique

Le géant marocain de l’agroalimentaire, Diana Holding, préparerait un « réalignement stratégique » de ses métiers (viticulture, arboriculture, embouteillage, oléiculture) et...

Six Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe 2015

Six Marocaines figurent dans le top 100 des femmes d’affaires les plus puissantes du monde arabe en 2015, selon le dernier classement publié jeudi par Forbes Middle-East,...

Covid-19 au Maroc : des sanctions pour les usines qui violent les mesures barrières

La multiplication des cas de contaminations au covid-19 est due au non-respect des règles de sécurité par certaines unités de production, a constaté le Réseau marocain de...

De nouvelles sanctions pour décourager la vente des manuels scolaires dans les écoles privées

Une proposition de loi a été présentée par le groupe parlementaire du PJD. Elle vise à durcir les sanctions contre les responsables d’écoles privées qui s’adonnent (encore) au...

Ces articles devraient vous intéresser :