Le Roi Mohammed VI reçoit Abdelilah Benkirane

28 novembre 2011 - 17h25 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le secrétaire général du Parti Justice et Développement (PJD) Abdelilah Benkirane sera reçu par le Roi Mohammed VI mardi au palais Royal. Le Souverain nommera probablement le patron du PJD président du premier gouvernement sous l’ère de la nouvelle constitution.

Abdelillah Benkirane a en effet été invité dimanche par le cabinet Royal, afin de fixer les modalités de l’éventuelle audience qu’accordera le Souverain au secrétaire général du PJD.

La nomination du président du gouvernement qui aura lieu dès que le conseil constitutionnel rendra sa décision quant aux résultats définitifs des élections législatives, divise les observateurs, dont plusieurs estiment que Benkirane dont le parcours est des plus ordinaires, ne serait pas assez qualifié pour mener le futur gouvernement.

L’homme au franc parler qui dérange, enchaîne les sorties médiatiques parfois rétrogrades et ne recule nullement devant la confrontation. Mais beaucoup d’observateurs reconnaissent qu’il lui arrive de lancer parfois des idées très progressistes.

Si Abderrahmane Youssoufi et Abbas El Fassi avaient été désignés premiers ministres en tant que chefs de fil de leurs partis, logiquement Abdelilah Benkirane sera aussi nommé président du gouvernement, chuchote-t-on dans les couloirs du siège Rbati du PJD.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Conseil Constitutionnel

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Walid Regragui reconnaissant envers le roi Mohammed VI

Auréolé du titre de meilleur coach arabe de l’année, Walid Regragui, sélectionneur de l’équipe du Maroc exprime sa reconnaissance envers le roi Mohammed VI pour son soutien.

Maroc : le roi Mohammed VI annonce des aides directes aux plus pauvres

Le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire, a fait part de l’introduction d’un programme d’aide sociale à la fin de l’année 2023.

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Académie Mohammed VI, un vivier de qualité au service du football marocain

Pensée et inaugurée en 2009 par le roi Mohammed VI, l’académie Mohammed VI (AMF) est devenue, au fil des ans, un vivier de qualité au service du football marocain, mais aussi du football français. Le Maroc doit en partie sa percée à la coupe du monde...

Dans son discours, le roi Mohammed VI tient à "rassurer" ses frères algériens

Le roi Mohammed VI a adressé samedi, un discours à la nation, à l’occasion du son accession au trône. Le voici dans son intégralité

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...