Coupe du monde 2030 : un projet royal

12 janvier 2024 - 20h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Le roi Mohammed VI a pesé de tout son poids pour que le Maroc obtienne l’organisation de la coupe du monde 2030 aux côtés de l’Espagne et du Portugal. Pour s’assurer de sa réussite, il s’y investit personnellement.

« L’implication directe du roi Mohammed VI est la garantie qui a convaincu les autorités du football mondial à faire totalement confiance au Maroc ». Une affirmation de Moncef El Yazghi, spécialiste en politiques sportives au journal Al Ahdath Al Maghribia qui a consacré un numéro spécial au Mondial 2030. En d’autres termes, le souverain « a donné des garanties qui ont immédiatement convaincu non seulement le président de la FIFA, Gianni Infantino, mais aussi les six confédérations continentales affiliées à la FIFA. Ces dernières ont validé par consensus le dossier de la candidature du Maroc au Mondial 2030.

À lire : Le Maroc voit grand : un stade démesuré pour éblouir la FIFA en 2030

Le 5 octobre dernier, la Fédération internationale de football (FIFA) annonçait que la Coupe du monde 2030 sera organisée conjointement par l’Espagne, le Portugal et le Maroc, qui avaient déposé une candidature commune, mais aussi par l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay qui accueilleront chacun un match d’ouverture. Pour la réussite de cette grand-messe sportive mondiale, le roi Mohammed VI « a chargé Faouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), et président de la Commission d’organisation du Mondial 2030, de faire en sorte que cette organisation revête un caractère exceptionnel à travers un projet bien ficelé, méticuleusement suivi et contrôlé de bout en bout, en vue de garantir la réussite totale de cet événement au Maroc », fait savoir la publication.

À lire : Coupe du monde : le Maroc met le paquet pour les stades de football

Les hautes instructions royales sont suivies. Pour preuve, le Maroc s’active pour la construction et la réfection de six stades. Le plus grand du royaume et du continent africain sera le grand stade de Casablanca, dont les travaux seront lancés dans les prochaines semaines. L’infrastructure sera érigée dans la commune côtière de Mansouria, dans la province de Benslimane, à environ 40 km au nord de Casablanca et à 50 km au sud de Rabat et pourra accueillir 115 000 spectateurs. Elle nécessite un investissement 5 milliards de DH. De nombreuses sociétés chinoises, européennes et américaines se lancent dans une rude concurrence pour gagner le marché de sa réalisation. Les travaux devraient s’achever en 2028.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Football - Portugal - Mohammed VI - Coupe du monde 2030

Aller plus loin

Coupe du monde : le Maroc met le paquet pour les stades de football

Le gouvernement et la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) ont scellé un accord, vendredi, pour financer la rénovation de six stades de football et la construction d’un nouveau...

Maroc : quels stades pour la Coupe du monde 2030 ?

Aspirant à organiser la coupe du monde 2030, le Maroc, l’Espagne et le Portugal s’activent pour présenter un très bon projet. La FIFA dévoilera le nom du pays hôte en décembre...

Le Maroc aura le 2e plus grand stade de football au monde

À peine quelques semaines se sont écoulées depuis le choix, par la FIFA, de l’Espagne, du Portugal et du Maroc comme coorganisateurs de la Coupe du Monde 2030, et bien que la...

Coupe du monde : un stade de 110 000 places à Casablanca

Le Maroc veut la finale de la Coupe du monde 2030 et pourrait l’avoir avec le nouveau stade qui devrait être construit à Benslimane, dans la région de Casablanca.

Ces articles devraient vous intéresser :

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Barcelone ne veut pas lâcher Abdessamad Ezzalzouli

Le FC Barcelone observe de près les performances de l’international marocain Abdessamad Ezzalzouli dont il est « très satisfait ». Il compte garder le joueur de 21 ans, actuellement dans le viseur du Wolverhampton Wanderers, après son prêt.

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...

Maroc : quelle mission pour Hussein Ammouta ?

Après avoir mené l’équipe nationale de Jordanie à un exploit historique lors de la Coupe d’Asie, l’entraîneur Houcine Ammouta a décidé de relever un nouveau défi.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le Real Madrid lorgne Lamine Yamal, le Barça « sécurise » sa pépite

Le Real Madrid manifeste de l’intérêt pour Lamine Yamal, le « nouveau Messi » du Barça. De leur côté, les Catalans qui ne sont pas près de laisser partir leur pépite entendent la « sécuriser ».

Hakim Ziyech indésirable à Chelsea

Mauricio Pochettino continue de faire le ménage à Chelsea. Il réclame le départ de nombreux joueurs dont le Marocain Hakim Ziyech qu’il n’a même pas convoqué pour la tournée de pré-saison aux États-Unis.

Aston Villa s’intéresse à Yassine Bounou

Après avoir été impressionné par ses performances à la coupe du monde Qatar 2022, Aston Villa manifeste son intérêt pour faire signer le gardien de but marocain Yassine Bounou.

Yassine Bounou meilleur gardien de l’année 2022 ?

L’international marocain Yassine Bounou figure parmi les 7 joueurs en course pour le trophée « The Best » du meilleur gardien de but 2022. La liste des candidats a été publiée par la Fédération internationale de football (FIFA).

Mohamed Ali-Cho n’ecarte pas la possibilité de jouer avec le Maroc

Mohamed Ali-Cho, jeune attaquant français d’origine ivoiro-marocaine, fraîchement arrivé à la Real Sociedad, n’écarte pas la possibilité de jouer un jour sous les couleurs nationales du Maroc.