« Le roi Mohammed VI a toujours demandé d’aider la Tunisie »

6 septembre 2022 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) confie que le roi Mohammed VI lui a toujours demandé d’aider la Tunisie, qui aujourd’hui est à l’origine d’une crise diplomatique entre les deux pays à la suite de l’invitation du leader du Polisario Brahim Ghali à Tunis.

Aux yeux de l’ancien chef du gouvernement, l’accueil réservé par le président tunisien Kaïs Saïed au chef des séparatistes du Polisario, Brahim Ghali, protégé de l’Algérie invité à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) tenue les 27 et 28 août à Tunis, est un geste « très grave sur le plan symbolique », rapporte le site Alyaoum24. « Le Sahara est marocain et est une question d’une nation et d’un peuple et ne peut être abandonnée », a-t-il indiqué.

À lire : Sahara : l’Algérie travaille à monter la Tunisie contre le Maroc

Abdelilah Benkirane fait remarquer que « la Tunisie vit une situation difficile et souffre de problèmes financiers, alors qu’en contrepartie, l’Algérie a amélioré ses conditions financières, mais la politique n’est pas seulement de l’argent mais des valeurs et des principes ». Affirmant que les relations entre les deux peuples marocain et tunisien sont exceptionnelles, l’ancien chef du gouvernement a révélé que le roi Mohammed VI lui a toujours demandé d’aider la Tunisie et que le souverain a lui-même mené des actions dans ce sens.

À lire : Brahim Ghali à la TICAD : une diplomate tunisienne soutient le Maroc contre Kaïs Saïed

Il fait référence notamment au séjour du roi Mohammed en Tunisie. Il voulait passer deux jours dans le pays voisin, « mais quand le souverain a entendu que les touristes fuyaient le pays à cause des menaces terroristes, le roi est resté dix jours en Tunisie », a confié Benkirane, ajoutant qu’il craignait pour la sécurité du roi en raison de la situation sécuritaire. De plus, « il se promenait dans les rues de la capitale tunisienne accompagné d’un service de sécurité réduit ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Tunisie - Polisario - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Brahim Ghali

Aller plus loin

Comment l’Algérie a vassalisé la Tunisie

Depuis l’accueil remarqué du chef du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), les relations entre Rabat et Tunis...

Sahara : l’Algérie travaille à monter la Tunisie contre le Maroc

L’Algérie, protectrice du Polisario, est déterminée à monter la Tunisie contre le Maroc pour que celle-ci s’aligne derrière l’option de l’Indépendance du Sahara occidental.

Crise Maroc-Tunisie : les dessous de l’invitation de Brahim Ghali à Tunis

La participation de leader du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) tenue les 27 et 28 août à Tunis a provoqué...

Le début d’un possible dégel des relations entre le Maroc et la Tunisie ?

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et son homologue tunisien Othman Jerandi se sont rencontrés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le roi Mohammed VI ne fera plus de discours du 20 août

Le roi Mohammed VI ne prononcera plus le discours de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple le 20 août. Celui-ci, selon le Cabinet royal est trop proche du discours du Trône et celui de la rentrée parlementaire.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Réforme du Code de la famille au Maroc : vers une égalité parfaite hommes femmes ?

Le roi Mohammed VI a adressé mardi 26 septembre une Lettre royale au Chef du gouvernement, annonçant une révision approfondie du Code de la famille (Moudawana), près de 20 ans après celle opérée en 2004.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.