Rosella Ayane n’a jamais douté entre le Maroc et l’Ecosse

17 octobre 2023 - 10h00 - Sport - Ecrit par : S.A

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane revient sur son choix de porter le maillot des Lionnes de l’Atlas au lieu de défendre les couleurs de l’Écosse, pays qu’il l’a vue naître. Une question que sa mère ne cesse de lui poser.

« Ma mère et mes tantes me demandent toujours pourquoi tu n’as pas choisi l’Écosse. Mais pour moi, c’était une évidence. J’ai un lien si étroit avec le Maroc. Je me suis sentie à l’aise. Lorsque j’ai pris ma décision, je n’ai pas vraiment eu à y réfléchir, ce qui, pour moi, indique déjà ma réponse. Et c’est probablement le meilleur choix que j’ai fait. Sans vouloir offenser les Écossais, je les aime aussi », a déclaré Rosella Ayane dans une interview accordée à Sky Sports. L’attaquante de 27 ans est née le 16 mars 1996 à Reading d’un père marocain et d’une mère écossaise. Son choix de jouer pour le Maroc a été également motivée par son souhait de faire une carrière internationale. « Je voulais jouer sur la scène internationale. Je me suis dit qu’il ne me restait plus beaucoup de temps dans ma carrière de footballeuse, a-t-elle confié.

À lire :Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

Elle dit avoir toujours eu des liens étroits avec la famille de son père. « D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été au Maroc. Tous ceux qui me connaissent savent à quel point le Maroc est un endroit spécial pour moi. Et quand je pense à mettre un maillot marocain, je pense à toutes les fois où j’étais dans la rue avec toutes les filles et tous les garçons marocains jusqu’à environ 22 heures. J’avais cinq, six ou sept ans et je vivais ma vie dans la rue, sans me soucier de ce qui se passait ailleurs », raconte celle qui a fait ses débuts avec les Lionnes de l’Atlas en juin 2021. Elle se souvient aussi des promenades dans les rues du Maroc : « Je courais dans la rue avec les enfants des voisins jusqu’à ce que ma grand-mère m’appelle pour me dire que le dîner était prêt, je jouais au football sur la plage avec mon père et ce sont des souvenirs qui me tiennent à cœur et que je n’oublierai jamais. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai voulu jouer pour le Maroc ».

À lire :La FIFA célèbre la victoire historique des Lionnes de l’Atlas

Au fil des ans, Ayane réalise qu’elle avait opéré un bon choix. « C’est très spécial de porter le maillot de ce pays. On apprend beaucoup en côtoyant les autres filles qui vivent au Maroc. On apprend sur l’héritage, la religion. Il y a tellement d’aspects du Maroc que je pensais connaître avant de jouer pour le Maroc, mais j’en apprends de plus en plus à chaque fois que je participe à un stage. C’est extraordinaire pour moi et je suis très contente d’avoir fait ça parce que l’impact que nous avons sur les femmes au Maroc est incroyable », s’est félicitée celle qui a marqué le but de la première qualification du Maroc au Mondial féminin.

À lire : Rosella Ayane revient sur le parcours du Maroc en Coupe du monde

Avec ses coéquipières, Rosella a fait bonne figure au Mondial féminin qui s’est déroulé en Australie et en Nouvelle-Zélande du 20 juillet au 20 août 2023. Ensemble, les Lionnes de l’Atlas ont marqué les esprits. Classées dans le groupe H, les Lionnes de l’Atlas se sont hissées jusqu’en huitièmes de finale après s’être inclinées devant l’Allemagne (6-0), vainqueure du titre suprême à deux reprises, avoir décroché un succès historique face à la République de Corée (1-0) et battu la Colombie (1-0). Elles ont terminé la compétition à ce stade après la défaite face à la France. Un parcours dont la joueuse en est fière. « Même pour l’Afrique en tant que continent, c’est incroyable de représenter cette partie du monde. Je suis très fière de porter le drapeau du Maroc, de l’Afrique en tant que continent et d’autres pays qui n’obtiennent pas toujours la reconnaissance qu’ils méritent. […] Il y a une part d’inconnu dans le fait de participer à la CAN, de jouer contre d’autres équipes africaines, que je ne connaîtrais nulle part ailleurs ».

Sujets associés : Football - Vidéos - Lionnes de l’Atlas - Rosella Ayane

Aller plus loin

Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane qui participe à la coupe du monde féminine avec les Lionnes de l’Atlas – leur toute première participation – évoque, pour la première...

La scène hilarante de Rosella Ayane lors du match Maroc-Nigeria

Les Lionnes de l’Atlas se sont imposées aux tirs au but face à l’équipe du Nigeria sur le score de 5 buts à 4 (1-1), au terme de la demi-finale disputée lundi au Complexe...

Rosella Ayane revient sur le parcours du Maroc en Coupe du monde

Un mois après, l’attaquante marocaine Rosella Ayane revient sur la toute première participation des Lionnes de l’Atlas à la coupe du monde féminine qui s’est déroulée du 20...

La FIFA célèbre la victoire historique des Lionnes de l’Atlas

La FIFA a publié une belle image pour célébrer à sa manière la qualification historique des Lionnes de l’Atlas pour les huitièmes de finale de la coupe du monde féminine qui se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PSG va recevoir une belle indemnisation de la FIFA grâce à Achraf Hakimi

Le PSG dont les joueurs comme Achraf Hakimi ont participé à la coupe du monde Qatar 2022 va recevoir une belle indemnisation de la part de la FIFA.

L’Atlético Madrid revient à la charge pour Sofyan Amrabat

Sofyan Amrabat reste l’une des grandes priorités de l’Atlético Madrid qui est à la recherche d’un milieu de terrain défensif pour combler l’éventuel départ de Geoffroy Kondogbia.

Abdelhamid Sabiri, futur joueur de Leeds United ?

L’international marocain Abdelhamid Sabiri pourrait prochainement quitter le club de la Sampdoria pour l’Angleterre en rejoignant Leeds United.

Des tickets destinés aux supporters marocains vendus au marché noir

Nombreux sont les supporters marocains qui ont été privés de tickets devant leur permettre d’assister au match entre le Maroc et la France en demi-finale de coupe du monde Qatar 2022. Et pour cause, le précieux sésame a été vendu plus cher au marché noir.

Le Havre - PSG : les notes d’Achraf Hakimi par la presse sportive

Le Paris Saint-Germain s’est imposé ce dimanche sur le score de 2-0 face au Havre, dans un match marqué par des circonstances défavorables : la sortie sur blessure de Fabian Ruiz et l’expulsion de Gianluigi Donnarumma. Voyons en détail la prestation...

La cote de Yahya Attiat-Allah monte, nouveau club en prévision

Après Azzedine Ounahi, Sofiane Boufal ou encore Sofyan Amrabat, c’est au tour du joueur Yahya Attiat-Allah de tirer profit du parcours du Maroc au Qatar.

Mohammed Ihattaren revient sur sa descente aux enfers

Qu’était-il arrivé à Mohammed Ihattaren il y a quelques mois ? Pourquoi le joueur âgé de 20 ans laissait croire à une retraite anticipée en disparaissant durant plusieurs semaines ? Malgré son retour pour faire taire les rumeurs sur sa retraite, des...

Olympique de Marseille : Amine Harit, un « leader silencieux »

Victime d’un tacle violent avec Tariq Lamptey au niveau de la cheville lors du match nul entre l’OM et Brighton (2-2) en Ligue Europa, l’international marocain Amine Harit a donné des nouvelles rassurantes de son état de santé.

Hakim Ziyech proche de l’Ajax

Désireux de quitter Chelsea cet été, l’international marocain Hakim Ziyech est tout proche de revenir à l’Ajax Amsterdam. Les chances de Tottenham de le signer s’amenuisent.

Combien touchera le Maroc s’il gagne la coupe du monde ?

La FIFA prévoit de distribuer 440 millions de dollars – 40 millions de dollars de plus qu’en 2018 – aux équipes participant à la coupe du monde Qatar 2022. Combien recevrait le Maroc actuellement en huitièmes de finale s’il remportait la finale ?