Rosella Ayane revient sur le parcours du Maroc en Coupe du monde

25 septembre 2023 - 23h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Un mois après, l’attaquante marocaine Rosella Ayane revient sur la toute première participation des Lionnes de l’Atlas à la coupe du monde féminine qui s’est déroulée du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande.

« Ces deux mois ont été très mouvementés… la Coupe du Monde. Je n’ai vraiment réalisé ce que nous avions fait qu’une fois l’événement terminé. C’est une réussite incroyable. […] Cela m’a donné envie de continuer à faire des choses avec le Maroc », a déclaré Rosella Ayane au site 90min.

À lire : La FIFA célèbre la victoire historique des Lionnes de l’Atlas

Pour sa première participation au Mondial féminin, le Maroc a marqué les esprits. Classées dans le groupe H, les Lionnes de l’Atlas se sont hissées jusqu’en huitièmes de finale après s’être inclinées devant l’Allemagne (6-0), vainqueure du titre suprême à deux reprises, avoir décroché un succès historique face à la République de Corée (1-0) et battu la Colombie (1-0). Les protégées de Reynald Pedros ont terminé la compétition à ce stade après la défaite face à la France.

À lire : Les Lionnes de l’Atlas : Défaite, mais une fierté nationale

Ayane se dit fière de ce parcours historique. « Je ne pensais pas vraiment avoir un autre feu à allumer, s’est-elle félicitée. Cela m’a donné envie d’aller encore plus loin avec l’équipe nationale féminine et de continuer à faire un pas de plus. » Selon l’attaquante de Tottenham Hotspur, les Coupes du monde ont jeté les bases du football féminin marocain. « Je pense que les Coupes du monde ont jeté les bases du football féminin marocain. Et d’un point de vue personnel, je pense que l’expérience et mon rôle dans l’équipe marocaine ne peuvent que m’aider lorsque je reviens aux Spurs ».

À lire :Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

Pour la joueuse de 27 ans, c’est toujours un bonheur de représenter le Maroc, le pays de son père. « Quand je joue pour le Maroc, il y a toujours un peu de pression sur mes épaules. J’accepte que les gens attendent de moi des choses, ce qui est compréhensible, et je pense que c’est une très bonne chose », dit-elle. Et de conclure : « Pour moi, être un modèle, surtout au Maroc, est l’une des meilleures choses. C’est pourquoi je le porte et j’en suis très fière. Et si je peux inspirer ne serait-ce que 10 filles au Maroc à jouer au football, alors c’est une victoire pour moi ».

Sujets associés : Football - Australie - Nouvelle-Zélande - Coupe du monde féminine de football - Rosella Ayane

Aller plus loin

Rosella Ayane n’a jamais douté entre le Maroc et l’Ecosse

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane revient sur son choix de porter le maillot des Lionnes de l’Atlas au lieu de défendre les couleurs de l’Écosse, pays qu’il l’a vue...

Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane qui participe à la coupe du monde féminine avec les Lionnes de l’Atlas – leur toute première participation – évoque, pour la première...

La scène hilarante de Rosella Ayane lors du match Maroc-Nigeria

Les Lionnes de l’Atlas se sont imposées aux tirs au but face à l’équipe du Nigeria sur le score de 5 buts à 4 (1-1), au terme de la demi-finale disputée lundi au Complexe...

Le roi Mohammed VI « fier » des Lionnes de l’Atlas

Encouragées par le roi Mohammed VI, Ghizlane Chebbak, milieu de terrain et capitaine des Lionnes de l’Atlas et ses coéquipières, réalisent de grands exploits au point d’inspirer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Liverpool se concentre sur Sofyan Amrabat après avoir abandonné Jude Bellingham

Liverpool qui souhaite toujours s’offrir l’international marocain Sofyan Amrabat vient d’abandonner la piste Jude Bellingham, la star du Borussia Dortmund. Il pourrait faire une nouvelle offre à la Fiorentina.

Le prix de Sofyan Amrabat fixé, et il est très élevé

Convoité par de nombreux clubs européens dont l’Atlético Madrid, l’international marocain Sofyan Amrabat pourrait quitter la Fiorentina dès le prochain marcato. Le club italien s’est finalement décidé à fixer le montant contre lequel il pourrait céder...

Hakim Ziyech : et si c’était au PSG ?

Le mercato d’hiver semble s’animer pour l’international marocain Hakim Ziyech qui, selon ses proches, négocierait un départ vers le Paris Saint-Germain.

Besiktas laisse filer Romain Saiss à Nottingham Forest

Romain Saiss pourrait faire son retour dans le championnat anglais dès la prochaine saison. Selon les dernières rumeurs de transfert en provenance de Turquie, le défenseur central de Besiktas serait dans le viseur de Nottingham Forest, qui souhaiterait...

PSG – Lorient : voici les notes d’Achraf Hakimi par la presse sportive

Le choc tant attendu entre le Paris Saint-Germain et le FC Lorient au Parc des Princes s’est soldé par un match nul sans but. Si l’absence de buts peut décevoir, certains joueurs ont tout de même su se démarquer. Le latéral droit marocain, Achraf...

Erik ten Hag garde le mystère sur sa discussion avec Hakim Ziyech

L’entraîneur de Manchester United, Erik ten Hag, est resté muet sur sa conversation post-match avec Hakim Ziyech, après la victoire écrasante 4-1 des Red Devils contre Chelsea à Old Trafford. Ce succès a scellé la place de Manchester United en Ligue...

Match Maroc – Congo : la réaction de l’entraîneur marocain

Dirigée par l’entraineur Issame Charaï, la sélection marocaine des moins de 23 ans de football, a décroché une troisième victoire en Coupe d’Afrique des Nations contre le Congo (1-0).

L’entraîneur de Hakim Ziyech viré

Chelsea a annoncé ce mercredi avoir mis fin au contrat du sélectionneur allemand, Thomas Tuchel. La décision intervient au lendemain de la défaite des Blues contre le Dinamo Zagreb (0-1) en ligue des champions.

Olympique de Marseille : Amine Harit, un « leader silencieux »

Victime d’un tacle violent avec Tariq Lamptey au niveau de la cheville lors du match nul entre l’OM et Brighton (2-2) en Ligue Europa, l’international marocain Amine Harit a donné des nouvelles rassurantes de son état de santé.

Mondialito : Walid Regragui voit le Wydad en finale

À quelques jours du démarrage du Mondial des clubs, prévu du 1ᵉʳ au 13 février au Maroc, le sélectionneur national, Walid Regragui, a apporté son soutien au Wydad, club avec lequel il s’est révélé au monde sportif en tant qu’entraineur.