Rosella Ayane revient sur le parcours du Maroc en Coupe du monde

25 septembre 2023 - 23h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Un mois après, l’attaquante marocaine Rosella Ayane revient sur la toute première participation des Lionnes de l’Atlas à la coupe du monde féminine qui s’est déroulée du 20 juillet au 20 août en Australie et en Nouvelle-Zélande.

« Ces deux mois ont été très mouvementés… la Coupe du Monde. Je n’ai vraiment réalisé ce que nous avions fait qu’une fois l’événement terminé. C’est une réussite incroyable. […] Cela m’a donné envie de continuer à faire des choses avec le Maroc », a déclaré Rosella Ayane au site 90min.

À lire : La FIFA célèbre la victoire historique des Lionnes de l’Atlas

Pour sa première participation au Mondial féminin, le Maroc a marqué les esprits. Classées dans le groupe H, les Lionnes de l’Atlas se sont hissées jusqu’en huitièmes de finale après s’être inclinées devant l’Allemagne (6-0), vainqueure du titre suprême à deux reprises, avoir décroché un succès historique face à la République de Corée (1-0) et battu la Colombie (1-0). Les protégées de Reynald Pedros ont terminé la compétition à ce stade après la défaite face à la France.

À lire : Les Lionnes de l’Atlas : Défaite, mais une fierté nationale

Ayane se dit fière de ce parcours historique. « Je ne pensais pas vraiment avoir un autre feu à allumer, s’est-elle félicitée. Cela m’a donné envie d’aller encore plus loin avec l’équipe nationale féminine et de continuer à faire un pas de plus. » Selon l’attaquante de Tottenham Hotspur, les Coupes du monde ont jeté les bases du football féminin marocain. « Je pense que les Coupes du monde ont jeté les bases du football féminin marocain. Et d’un point de vue personnel, je pense que l’expérience et mon rôle dans l’équipe marocaine ne peuvent que m’aider lorsque je reviens aux Spurs ».

À lire :Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

Pour la joueuse de 27 ans, c’est toujours un bonheur de représenter le Maroc, le pays de son père. « Quand je joue pour le Maroc, il y a toujours un peu de pression sur mes épaules. J’accepte que les gens attendent de moi des choses, ce qui est compréhensible, et je pense que c’est une très bonne chose », dit-elle. Et de conclure : « Pour moi, être un modèle, surtout au Maroc, est l’une des meilleures choses. C’est pourquoi je le porte et j’en suis très fière. Et si je peux inspirer ne serait-ce que 10 filles au Maroc à jouer au football, alors c’est une victoire pour moi ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Australie - Nouvelle-Zélande - Coupe du monde féminine de football - Rosella Ayane

Aller plus loin

Rosella Ayane n’a jamais douté entre le Maroc et l’Ecosse

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane revient sur son choix de porter le maillot des Lionnes de l’Atlas au lieu de défendre les couleurs de l’Écosse, pays qu’il l’a vue...

Le roi Mohammed VI « fier » des Lionnes de l’Atlas

Encouragées par le roi Mohammed VI, Ghizlane Chebbak, milieu de terrain et capitaine des Lionnes de l’Atlas et ses coéquipières, réalisent de grands exploits au point d’inspirer...

Les Lionnes de l’Atlas : Défaite, mais une fierté nationale

Le parcours de l’équipe nationale féminine de football pris fin ce mardi 8 août après une défaite en huitièmes de finale face à la France, sur le score de 4 à 0.

Rosella Ayane dit pourquoi elle a choisi le Maroc

L’attaquante de Tottenham Rosella Ayane qui participe à la coupe du monde féminine avec les Lionnes de l’Atlas – leur toute première participation – évoque, pour la première...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fouzi Lekjaa évoque les raisons du revers des Lions de l’Atlas à la CAN 2023

Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football, a évoqué la particularité physique et technique du football africain comme étant les raisons de l’élimination précoce des Lions de l’Atlas en huitièmes de finale de la Coupe...

Coupes d’Afrique et le Maroc : le désastre ?

Le Maroc a connu une nouvelle déception à la Coupe d’Afrique des Nations, un tournoi où il peine à briller, contrairement à ses bonnes performances lors de la dernière Coupe du Monde qui s’est déroulée au Qatar.

Sofyan Amrabat reconnait avoir dissimulé une blessure

L’international marocain Sofyan Amrabat s’est confié sur ses débuts à Manchester United qu’il a rejoint en fin de mercato estival. Il a encore du mal à s’imposer à Old Trafford.

Ismail Kandouss impatient de jouer avec le Maroc

Le joueur marocain Ismail Kandouss, qui évolue actuellement à l’Union G en Belgique a exprimé son espoir de porter le maillot des Lions de l’Atlas. Il attend impatiemment une convocation de Walid Regragui.

Abdelhamid Sabiri ciblé par la Fiorentina

L’international marocain Abdelhamid Sabiri, qui évolue actuellement à la Sampdoria, pourrait bientôt changer de club. Le milieu offensif serait sur les tablettes de la Fiorentina, qui voudrait le recruter lors de ce mercato hivernal.

Romain Saïss sur les tablettes de plusieurs écuries

De nombreux clubs souhaitent s’offrir les services de l’international marocain Romain Saïss, un des artisans des exploits historiques des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022. Parmi eux, l’Olympique de Marseille (OM).

Coupe du Monde U17 : Le Maroc triomphe et se qualifie

L’équipe du Maroc des moins de 17 ans s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde U17, après une victoire de 3-1 contre l’Indonésie, pays hôte. C’est la deuxième fois dans l’histoire de l’équipe qu’elle atteint ce stade de la...

La métamorphose de Hakim Ziyech : de l’humiliation à la gloire

Après sa mésaventure au Stamford Bridge, en Angleterre, l’international marocain Hakim Ziyech s’épanouit à Galatasaray. Il se donne à fond pour son nouveau club et cela se ressent sur le terrain.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Walid Regragui vise la gloire à la CAN après un Mondial historique

Dans une interview, l’entraîneur de l’équipe du Maroc, Walid Regragui dévoile le rêve qu’il entend accomplir avec les Lions de l’Atlas à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) dont le coup d’envoi a été donné samedi au stade olympique d’Ebimpé, en Côte...