Deux routiers marocains arrêtés avec 76 kg de cannabis dans le Tarn-et-Garonne

18 mai 2023 - 13h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

Deux routiers marocains transportant 76 kg d’herbe et de résine de cannabis en provenance de Tanger et à destination des Pays-Bas, ont été interpellés par les douaniers sur l’A20 en Tarn-et-Garonne. Âgés de 35 et 39 ans, les suspects ont été placés en détention en attendant leur jugement en comparution immédiate, qui a été renvoyé au 9 juin.

Lors de leur comparution devant le tribunal judiciaire de Montauban, les deux chauffeurs ont demandé le renvoi de leur affaire conformément aux dispositions du Code de procédure pénale, rapporte la Dépêche. Accompagnés de leur interprète et de leur avocate, ils ont vu leur requête acceptée.

C’est lors d’un contrôle sur une aire de repos de l’A20 à Montalzat que les douaniers ont découvert la cargaison de poireaux, mais également les 56 kg d’herbe et les 20 kg de résine de cannabis dissimulés à l’intérieur de la cabine du poids lourd. La valeur de cette prise s’élève à près de 310 000 euros, selon les estimations douanières.

A lire : Un go-fast avec 700 kilos de haschisch marocain intercepté à Malaga (vidéo)

Les routiers ont expliqué, lors de leur garde à vue, avoir été abordés en Espagne par des individus qui les auraient forcés à transporter la drogue. Ils affirment avoir été escortés par ces inconnus au volant d’une Audi, bien que le véhicule en question n’ait pas encore été identifié par les enquêteurs.

Résidant au Maroc, les mis en cause ont admis ne pas avoir de contrat de travail et affirment gagner entre 300 et 400 euros par trajet vers les Pays-Bas. Ils effectuent ces allers-retours une à deux fois par mois.

Bien que considérés comme des acteurs de second plan au sein d’un réseau plus vaste, ils risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement dans cette affaire, précise le journal.

Leur avocate a plaidé en faveur de la remise en liberté sous contrôle judiciaire de ses clients, mais le tribunal a prononcé un mandat de dépôt à la maison d’arrêt à Beausoleil, craignant une fuite au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Drogues - Tanger - Procès - Cannabis - Go-fast

Aller plus loin

Nord de la France : Un bus marocain intercepté avec 257 kg de drogue à bord

Les douaniers français ont saisi au péage de Thun-l’Évêque une importante quantité de cannabis dissimulée dans la remorque d’un bus en provenance du Maroc et à destination de la...

Le cerveau d’un réseau du trafic de cannabis au Maroc, ses « employés » condamnés en France

Alors que le cerveau d’un réseau du trafic de cannabis démantelé entre l’Espagne et Nice en février 2022 se trouve au Maroc, ses « employés », eux, ont écopé de différentes...

Un go-fast avec 700 kilos de haschisch marocain intercepté à Malaga (vidéo)

Des agents de la police nationale espagnole ont intercepté à un péage de l’autoroute AP-7 sur la voie Algésiras-Malaga, deux véhicules de location et une camionnette qui...

Un MRE arrêté à Sebta

Un Marocain résidant à l’étranger a été arrêté dans la journée de samedi par les douaniers au poste-frontière de Bab-Sebta. Il est accusé de trafic de drogue.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.