Nouveaux licenciements chez Royal Air Maroc, près de 200 personnes touchées

8 février 2021 - 20h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Plus de six mois après le licenciement des pilotes de ligne de Royal Air Maroc, le transporteur national va annoncer une nouvelle vague de licenciements. Près de 177 membres du personnel navigant commercial (PNC) de sa filiale Atlas Multiservices (AMS) ont reçu leur lettre de licenciement pour motifs économiques.

Cette décision entre en vigueur ce lundi 8 février, rapporte Le360. Elle intervient après plusieurs rounds de négociations avec les partenaires sociaux conformément aux articles 66 et 67 du Code de travail.

Tout comme en août 2020, une demande de licenciement pour motifs économiques a été soumise à l’approbation de la préfecture des arrondissements d’El Fida-Mers Sultan. Après l’accord de la commission préfectorale chargée de statuer sur cette requête, la décision du gouverneur a été actée le 29 janvier. Au 30 septembre 2020, Atlas Multiservices (AMS) comptait 1594 dont 9 ont été affectés au siège de RAM. Quant au reste, soit 1 585 collaborateurs, ils sont mis à disposition de Royal Air Maroc selon l’affectation suivante : 1044 personnels navigants commerciaux et 541 personnels au sol.

Fortement impactée par les conséquences de la crise sanitaire, RAM a été contrainte de résilier partiellement la convention de mise à disposition avec AMS dès le 1ᵉʳ octobre 2020. Dans un rapport établi par un commissaire aux comptes, accompagnant la demande d’autorisation soumise aux autorités préfectorales, il est établi que « la résiliation partielle du contrat de mise à disposition par RAM menace à court terme les équilibres financiers d’AMS et sa continuité d’exploitation dans le cas de maintien des salariés concernés par la résiliation ». Cette décision devrait « impacter à très court terme la capacité de la société à honorer ses engagements financiers, et la mettra notamment dans l’impossibilité de faire face au paiement des salaires du reste du personnel et ses cotisations sociales et engagements fiscaux », précise le même rapport.

Par conséquent, AMS est contrainte d’envisager le licenciement pour motif économique des salariés concernés par la résiliation partielle de la convention de mise à disposition opérée par RAM afin d’assurer sa solvabilité et sa continuité d’exploitation à court terme et surtout préserver les emplois restants de plus de 1 280 salariés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Emploi - Crise économique - Liaison aérienne - Chômage

Aller plus loin

Voici le nombre de salariés dont Royal Air Maroc veut se séparer

Royal Air Maroc a organisé, mardi 21 juillet, sa réunion périodique de comité d’entreprise. Au cours de cette rencontre, la compagnie a décidé de se séparer de 750 personnes.

Royal Air Maroc : la riposte des pilotes

Le bureau de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) se prépare à contre-attaquer au sujet du licenciement économique "abusif" de 65 pilotes et commandants de bord...

Les employés de Royal Air Maroc manifestent contre leur licenciement

Des dizaines d’hôtesses et de stewards, licenciés d’Atlas Multiservices (AMS), filiale de Royal Air Maroc, ont manifesté mercredi à Casablanca devant le siège de la compagnie,...

Royal Air Maroc va licencier un tiers de son personnel

Pour faire face à la crise engendrée par la pandémie du coronavirus, Royal Air Maroc(RAM) vient de licencier 140 employés au nombre desquels se trouvent 65 pilotes. Plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Royal Air Maroc aménage ses vols pour les supporters marocains

Suite à la qualification du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du monde Qatar 2022, Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’offrir certaines facilités aux supporters marocains.

Du changement pour Royal Air Maroc

Le Maroc est passé ce dimanche à 3h du matin à l’heure légale GMT. Ce changement d’heure aura un impact sur les vols de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM).

Première édition de la Morocco Golf Cup : le Maroc attire les joueurs belges

Sous le parrainage de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) et de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), la première édition de la Morocco Golf Cup se disputera, tout au long cette saison 2023, dans différents clubs du royaume et réunira...

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

Plan ambitieux pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc prévoit d’investir près de 25 milliards de dollars pour renforcer sa flotte et passer d’environ 50 avions actuellement à 200 avions d’ici 2030.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

CAN U17 : le Maroc se rendra en Algérie mais pas avec Royal Air Maroc

La délégation marocaine des moins de 17 ans prendra part à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 en Algérie. La délégation se dirigera vers Constantine par vol direct, en partance de l’aéroport Rabat-Salé, mais pas avec la Royal Air Maroc comme...

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.