Recherche

Royaume-Uni : les musulmans accusés d’être vecteurs du covid-19

© Copyright : DR

7 avril 2020 - 14h30 - Monde

La police britannique antiterroriste mène une enquête sur des groupes d’extrême droite. Ceux-ci sont accusés d’avoir tenté d’utiliser la crise du coronavirus pour attiser la haine envers les musulmans.

Selon le groupe de surveillance Tell Mama, des dizaines d’incidents de groupes d’extrême droite ont été enregistrés ces dernières semaines. Ceux-ci ont tenté d’accuser les musulmans d’être des vecteurs du coronavirus. Pire, des incidents plus graves ont été recensés où des musulmans ont été attaqués, rapporte The Guardian. Iman Atta, le directeur de Tell Mama, a déclaré que l’extrême droite prétexte le coronavirus pour alimenter la haine contre les musulmans. "Ce sont principalement les récidivistes, des individus qui sont déjà connus pour avoir des opinions antimusulmanes. Ils voient cela comme un moyen de provoquer des troubles et des tensions dans la communauté".

David Jamieson, commissaire de police des West Midlands, a déclaré que la police antiterroriste examine les informations indiquant que des groupes de droite ont tenté d’utiliser la pandémie pour créer une division. "Nous avons pris conscience que cela est utilisé comme une opportunité par des groupes de droite pour causer du tort à certains groupes ethniques. Il ne faut pas beaucoup de temps pour que ces choses s’effondrent et que des tensions surgissent dans ces communautés. C’est quelque chose que nous surveillons de très près", a-t-il déclaré.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact