Saâdeddine El Othmani qualifié de « traître » par les islamistes algériens

26 décembre 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

« Sioniste », « traître », c’est ainsi que sont qualifiés le parti Justice et Développement (PJD) et son chef, le Premier ministre Saad Eddine El-Othmani par le chef du Mouvement de la société pour la paix (MSP), le parti islamiste algérien, Abderrazak Makri. Cette pluie d’injures intervient suite à l’accord de reprise des relations entre le Maroc et Israël.

« Le chef du gouvernement [marocain] et secrétaire général du parti Justice et Développement devrait se sentir le plus honteux parmi les signataires de l’accord en raison de sa trahison à ses principes et à sa position antérieure, en faveur de la normalisation. », écrit M. Makri sur Facebook.

« Nous pensons que ce parti compte en son sein des personnes crédibles dans le soutien à la lutte des Palestiniens contre l’occupant sioniste, mais si les institutions du parti ont approuvé cette trahison, cela signifie qu’il est officiellement devenu sioniste  », a-t-il poursuivi.

Selon le chef du parti islamiste algérien, la visite du conseiller à la sécurité nationale israélienne à Rabat prouve que la normalisation signifie que le Maroc accepte de coopérer en matière de sécurité avec Israël. Du coup, il y voit « un certain danger pour la cause palestinienne ».

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le chef du Hezbollah charge le PJD

Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a vertement critiqué le Parti de la justice et du développement (PJD) pour sa position dans le rétablissement des relations entre...

Normalisation Maroc-Israël : une surprise inattendue pour l’Algérie et la Tunisie

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël est une surprise inattendue pour l’Algérie et la Tunisie.

La normalisation avec Israël est un « choix difficile » (El Othmani)

Dans une interview accordée mardi à la chaîne Al Jazeera, le chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur la normalisation des relations diplomatiques avec Israël. Selon Saad...

Le régime algérien cherche à "détruire" le Maroc

«  Le Maroc est dans la ligne de mire du régime militaire algérien  », affirme Ahmed Ounaies, ancien ministre des Affaires étrangères tunisien. Ce dernier salue la reconnaissance...

Nous vous recommandons

Algérie

Le Maroc va pouvoir (enfin) importer du gaz depuis l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne sont finalement parvenus à un accord pour permettre au royaume d’importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Difficile pour l’ONU de nommer son envoyé spécial pour le Sahara

Alors que le poste est vacant depuis près de deux ans suite à la démission de l’Allemand Horst Köhler, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a du mal à nommer l’envoyé spécial de l’Organisation pour le Sahara. Une nouvelle proposition de nom s’est...

Sahara marocain : le lobby algérien en action pour sa remise en cause sous Biden

Le lobby algérien semble faire feu de tout bois contre la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. L’administration Biden ne cède pas à la pression.

L’Égypte va-t-elle jouer un rôle de médiateur dans la crise maroco-algérienne ?

La crise maroco-algérienne est l’un des sujets que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi abordera avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune, actuellement au Caire dans le cadre d’une visite de travail et de fraternité de deux jours. C’est du...

Abdelilah Benkirane plaide pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

L’une des raisons qui explique la situation tendue entre le Maroc et l’Algérie, est la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays. Pour l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, cette situation qui persiste depuis 26 ans n’a fait...

Diplomatie

Josep Borrell : une menace à peine voilée contre le Maroc

Se prononçant au sujet de la crise diplomatique et migratoire avec le Maroc, Josep Borrell, le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a indiqué qu’il est « normal » qu’il y ait des « conséquences » si un pays...

Un expert décortique l’appel du roi Mohammed VI à ouvrir les frontières avec l’Algérie

Le Roi Mohammed VI a appelé à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie dans son message à la Nation à l’occasion du 22ᵉ anniversaire de la Fête du Trône samedi. Ce message à l’intention de l’Algérie est une « position constructive », pouvant...

Réaction de l’Iran suite à la rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie

L’Iran a, à travers son ambassadeur en Algérie, Hosein Mushaalyi Zadah, réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. Il soutient cette décision.

Sahara : un ancien diplomate tunisien appelle son pays à clarifier sa position

La crise diplomatique entre la Tunisie et le Maroc continue de susciter des réactions. Ahmed Ounaies, ancien ministre des Affaires étrangères tunisien, appelle les autorités tunisiennes à clarifier la position du pays sur le Sahara. La Tunisie a souvent...

Charleroi : un consulat mobile pour les MRE

Le consulat général du Maroc à Liège et au Grand-Duché du Luxembourg a organisé, samedi, un service consulaire mobile pour permettre à la communauté marocaine résidant à Charleroi et les environs, de bénéficier de diverses prestations...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Chambre des conseillers : le PJD sanctionne ses élus

Les trois conseillers du Parti de la justice et du développement (PJD) qui n’ont pas voulu démissionner de la deuxième chambre, conformément aux injonctions des dirigeants du parti, ont été sanctionnés.

Légalisation du cannabis : Abdelilah Benkirane menace le PJD

L’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane menace de quitter le Parti de la Justice et du développement (PJD) au cas où les députés de son parti adopteraient le projet de loi relatif à l’usage du cannabis à des fins...

Le PJD va basculer dans l’opposition

Après la déroute électorale du parti de la justice et du développement (PJD), le conseil national se réunit en session extraordinaire demain samedi 18 septembre. Le parti de la Lampe va basculer dans...

Abdelilah Benkirane se ravise

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a renoncé à quitter le parti et à rompre ses liens avec certains membres.

Abdelilah Benkirane prend la défense d’Akhannouch

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant, bon nombre de citoyens y compris des islamistes ont appelé le chef du gouvernement Aziz Akhannouch à la démission. Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la Justice et du...