Sahara : l’Espagne invitée à reconsidérer sa position

27 mai 2021 - 10h40 - Espagne - Ecrit par : J.D

Il s’est voulu ferme et objectif. L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Garcia-Margallo, a vertement remis en cause la position adoptée actuellement par les dirigeants espagnols concernant la question du Sahara. Invité mardi soir sur une radio espagnole, il a indiqué que son successeur fait fausse route et doit revoir sa copie.

« L’Espagne doit reconsidérer sa position sur le Sahara dans le nouveau contexte géopolitique, après la décision des États-Unis de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud », a déclaré sur l’émission Atalayar de Capital Radio, l’ex-patron de la diplomatie espagnole.

Pour l’ancien ministre, le gouvernement espagnol a tourné le dos à l’évolution du contexte international suite à la décision américaine, soulignant que Rabat et Washington entretiennent une relation très spéciale parce que le royaume a été le premier pays à reconnaître les États-Unis.

« Lorsque le monde était divisé en deux, le grand allié des États-Unis était le Maroc », a-t-il rappelé avant de réitérer son ardent souhait de voir le gouvernement Sanchez s’adapter au nouveau contexte. « La conjoncture géopolitique internationale a changé et le gouvernement de Pedro Sanchez n’arrive pas à tirer les leçons de ces mutations », a regretté celui qui a conduit la diplomatie espagnole entre 2011 et 2016.

Se souvenant du rapt de deux coopérants espagnols et une Italienne dans une « attaque terroriste » dans les camps de Tindouf pendant qu’il était aux affaires, José Manuel Garcia-Margallo relève les risques de la création d’un pseudo-État dans la région.

Selon l’ancien ministre, les dirigeants actuels se doivent d’être réalistes. En effet, explique Margallo, le Maroc a retrouvé sa place au sein de l’Union africaine, plusieurs pays arabes et africains ont ouvert des consulats dans les villes de Dakhla et Laâyoune, et d’autres envisagent de le faire.
« Quand les circonstances changent, on doit changer. Nous devons nous adapter au nouveau contexte. C’est un problème que nous devons résoudre », a-t-il conclu.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ambassades et consulats - Polisario - Sahara Marocain - Autonomie Sahara - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Sahara : l’armée marocaine tire sur des séparatistes

Les éléments des Forces Armées Royales (FAR) ont tiré sur des trafiquants de drogue qui se dirigeaient vers la zone militaire interdite près du mur de la défense. À Tata, les...

L’Espagne ne changera pas sa position sur le Sahara (vidéo)

L’Espagne est disposée à travailler pour le rétablissement des relations avec le Maroc, mais elle maintient sa position en ce qui concerne la souveraineté du Sahara occidental....

L’Espagne maintient sa position sur le Sahara

La position de l’Espagne sur le Sahara « n’a pas changé et ne changera pas », malgré la crise diplomatique ouverte avec le Maroc. C’est ce qu’a soutenu mercredi le secrétaire...

Maroc-Espagne : intervention de Felipe VI pour désamorcer la crise ?

Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole affirme que le rétablissement d’une relation normale avec le Maroc...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...