Sahara : la lettre de Pedro Sanchez à Mohammed VI classée confidentielle

5 septembre 2022 - 09h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministère espagnol des Affaires étrangères garde toujours secrète la lettre de Pedro Sanchez adressée le 14 mars au roi Mohammed VI dans laquelle il a exprimé son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara.

Le directeur de cabinet du ministère espagnol des Affaires étrangères, Diego Martínez Belío, a fait savoir à un média espagnol qui a demandé à obtenir une copie numérique de cette lettre, qu’il n’était possible de la lui fournir en raison du « caractère confidentiel » du document et dans un souci de « préserver les relations bilatérales » de l’Espagne avec le Maroc ou d’autres pays tiers.

« Le caractère confidentiel de ce document est justifié », souligne le chef de cabinet de José Manuel Albares, précisant que la lettre envoyée par le président Pedro Sanchez au roi du Maroc le 14 mars est déjà « de notoriété publique », invitant le média à s’en tenir à la version de la lettre publiée par le journal El País, en dépit des fautes d’orthographe qu’elle comporte, du fait de la traduction du texte original du français vers l’espagnol.

À lire : Voici la lettre envoyée par Pedro Sanchez au roi Mohammed VI

L’existence de cette lettre a été révélée le 18 mars dans un communiqué du Cabinet royal marocain qui indiquait que Pedro Sanchez a exprimé son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara qu’il considère comme « la base la plus sérieuse, crédible et réaliste pour la résolution de ce différend ». Un changement de position de l’Espagne qui a mis fin à la grave crise diplomatique entre les deux pays et ouvert la voie à une « nouvelle étape » dans leurs relations, « basée sur le respect mutuel ».

Le 7 avril, Pedro Sanchez effectuait une visite à Rabat au cours de laquelle il s’est entretenu avec Mohammed VI sur des sujets qui fâchent. La déclaration commune ayant sanctionné cette rencontre a défini la nouvelle feuille de route des relations. De son côté, l’Algérie, en réaction à cette normalisation des relations entre le Maroc et l’Espagne, a rappelé son ambassadeur à Madrid et suspendu le 8 juin son Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Mohammed VI - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : la lettre de Pedro Sanchez « a été rédigée à Rabat et signée à Madrid »

La candidate du Parti populaire (PP) de Melilla au Sénat pour les prochaines élections générales du 23 juillet, Isabel Moreno, est convaincue que la lettre de Pedro Sanchez...

Visite de Pedro Sanchez au Maroc : voici la déclaration finale (texte intégral)

Une Déclaration conjointe au terme des discussions entre le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, qui effectue, sur invitation du Souverain,...

Réaction de l’Algérie sur la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara

Les réactions s’enchaînent après l’annonce de la nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara. L’Algérie, protectrice du Polisario, dénonce « une 2ᵉ trahison...

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Le roi Mohammed VI ne fera plus de discours du 20 août

Le roi Mohammed VI ne prononcera plus le discours de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple le 20 août. Celui-ci, selon le Cabinet royal est trop proche du discours du Trône et celui de la rentrée parlementaire.

Marche verte : le roi Mohammed VI adresse un discours à la nation ce soir

Le roi Mohammed VI adressera ce lundi 6 novembre un discours à la Nation à l’occasion du 48ᵉ anniversaire de la Marche Verte, annonce le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Réforme du Code de la famille au Maroc : vers une égalité parfaite hommes femmes ?

Le roi Mohammed VI a adressé mardi 26 septembre une Lettre royale au Chef du gouvernement, annonçant une révision approfondie du Code de la famille (Moudawana), près de 20 ans après celle opérée en 2004.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.