Sahara : la tension monte entre le Maroc et le Front Polisario

12 avril 2022 - 23h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La tension entre le Maroc et le Front Polisario monte. En témoigne la récente attaque marocaine par drone près de la frontière avec la Mauritanie qui aurait fait des morts et des blessés.

Ces dernières attaques interviennent après la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, comme l’ont fait avant elle les États-Unis, la France et l’Allemagne. Jusque-là, le Maroc n’a fait aucune déclaration sur cette attaque, fait savoir La Provincia. Pour Akram Jarief, directeur de l’observatoire de sécurité Mena Defense, cette dernière attaque marocaine visait précisément à nuire au Front Polisario. « Le Maroc veut couper l’approvisionnement en marchandises, car c’est une zone fréquentée par les commerçants », explique-t-il.

À lire : Une attaque par un drone marocain aurait fait 3 morts à la frontalière mauritanienne

Selon Ecsaharaoui, l’attaque a eu lieu entre 5 heures et 10 heures du matin à un kilomètre d’une base militaire mauritanienne. Les frappes aériennes marocaines ont touché une station-service où s’arrêtent les voyageurs et les commerçants en transit entre la Mauritanie et le Sahara, ajoute la même source, précisant que pas moins de huit frappes ont été lancées sur cette zone, causé des dégâts matériels importants.

Cette nouvelle attaque marocaine intervient après celle du 1ᵉʳ novembre dernier qui aurait tué trois routiers algériens dans la même zone, et la plus meurtrière, survenue le 15 novembre dans la zone de Mijek, qui aurait fait 11 morts parmi les civils, selon le Polisario. Depuis fin 2020 que le Maroc a dispersé des militants sahraouis qui manifestaient sur la route de Guerguerat, le Front Polisario lui a déclaré la guerre, considérant cet acte comme une rupture du cessez-le-feu de 1991.

À lire : Le Polisario critique l’Espagne après son changement de position sur le Sahara

« La guerre du Polisario est une guerre fictive, médiatique et psychologique. Chaque jour, ils tuent des soldats et causent de nombreuses pertes à l’armée marocaine », a déclaré Ahmed Moussa, le consul du Maroc aux îles Canaries. Mais la réalité est que le Maroc s’est engagé depuis des années dans la renforcement et la modernisation de son armée. En décembre dernier, le royaume a acquis des drones kamikazes israéliens pour 22 millions de dollars. Par ailleurs, le Front Polisario a suspendu ses contacts avec l’Espagne après son changement de position sur le Sahara.

Sujets associés : Polisario - Sahara Marocain - Autonomie Sahara

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Polisario aurait tué 12 soldats marocains au Sahara

Le Front Polisario a affirmé avoir tué 12 soldats marocains lors de différentes attaques au Sahara.

Le Polisario continue de provoquer le Maroc

Le Front Polisario continue, affirme-t-il, ses attaques contre les postes de défense marocains au Sahara afin d’inciter le Maroc à riposter avec des attaques par...

Une attaque par un drone marocain aurait fait 3 morts à la frontalière mauritanienne

Une attaque marocaine par drone, lancée dimanche contre un véhicule dans la zone frontalière entre la Mauritanie et le Sahara, aurait fait un mort (une femme) et trois blessés...

Le Polisario veut attaquer Laâyoune et Dakhla

Le Polisario va étendre le conflit avec le Maroc aux « villes sahraouies occupées » de Laâyoune, Smara, Dakhla et Boujdour, « sans toucher les civils », a annoncé Mohamed Luali...

Nous vous recommandons

Polisario

L’Algérie veut armer le Polisario pour attaquer le Maroc

L’Algérie s’est lancée dans un réarmement accéléré du Polisario depuis la mort des trois routiers algériens au Sahara dont elle accuse le Maroc.

Affaire Ghali : l’État espagnol assure la défense de González Laya

Le bureau du procureur général a accepté d’assurer la défense d’Arancha González Laya dans l’affaire Ghali, comme il le fait déjà pour son ancien bras droit au ministère des Affaires étrangères, Camilo Villarino. L’ancienne ministre des Affaires étrangères,...

Pas de traces d’un « dossier Ghali » au ministère espagnol des Affaires étrangères

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a assuré qu’il « n’a pas de dossier sur l’entrée de Brahim Ghali en Espagne ». Ceci, malgré les nombreuses interventions publiques de la ministre Arancha Gonzalez Laya sur le sujet, dès l’ouverture de la crise...

Un ancien ministre espagnol défend le Maroc

Josep Piqué, ancien ministre espagnol des Affaires étrangères a affirmé que l’accueil de leader du Polisario, Brahim Ghali sous fausse identité est «  une erreur  » que l’Espagne «  doit rectifier au plus vite ...

La Russie veut régler la question du Sahara marocain « par des moyens politiques et diplomatiques »

Quelques jours après l’opération menée par les Forces armées royales (FAR) à Guerguerat, la Russie a appelé au cessez-le feu et au calme à travers son ministre des Affaires étrangères.

Sahara Marocain

Affaire Pegasus : des personnalités dénoncent l’acharnement des médias français contre le Maroc

Julien Dray, membre du Conseil national du Parti socialiste français et l’avocat et essayiste Gilles-William Goldnadel dénoncent l’acharnement des médias français contre le Maroc dans l’affaire Pegasus. Aussi, ont-ils salué la diplomatie marocaine dont le...

Sahara marocain : l’ONU réitère son soutien au processus politique

La Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU a réaffirmé, vendredi, son soutien pour le règlement du différend régional sur le Sahara marocain à travers l’adoption d’une résolution.

Sahara : et si l’Espagne suivait l’exemple de Donald Trump ?

L’Espagne doit suivre les traces des États-Unis, en reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara. C’est ce que recommande à son pays Pedro Canales, spécialiste des questions du Maghreb et ancien correspondant de plusieurs quotidiens espagnols dans...

Sahara : l’Algérie met fin au Traité d’amitié avec l’Espagne

L’Algérie a décidé de façon unilatérale de suspendre « immédiatement » le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération conclu avec l’Espagne depuis le 8 octobre 2002. En cause, la reconnaissance de la marocanité du...

Un responsable algérien qualifie le Maroc d’«  État voyou  »

Saïd Ayachi, président du Comité algérien de soutien au peuple sahraoui (CNASPS) a réagi à l’évacuation du leader du Polisario, Brahim Ghali, à son retour en Algérie et à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Le responsable algérien qualifie le...

Autonomie Sahara

José Bono réitère son soutien au plan d’autonomie du Sahara

Encore du soutien pour le Maroc. L’ancien ministre espagnol de la Défense José Bono, a soutenu la nouvelle position de son pays sur le Sahara, considérant l’initiative marocaine d’autonomie comme la solution « la plus crédible et la plus raisonnable », pour...

Sahara : la Russie soutient le Polisario contre le Maroc

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Belyaev, a déploré le changement brusque de position de l’Espagne sur le Sahara, rappelant qu’elle a une « responsabilité historique » envers le peuple sahraoui, celle d’achever le processus de...

Felipe González réitère son soutien au plan d’autonomie du Sahara

L’ex-chef du gouvernement espagnol, Felipe González, a soutenu la nouvelle position de son pays sur le Sahara, considérant l’initiative marocaine d’autonomie comme « la meilleure solution » pour régler définitivement le différend...

L’Algérie met en garde le Maroc contre une déstabilisation de sa sécurité intérieure

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé dans un entretien à Al Quds Al Arabi, que son pays est visé par Maroc à cause du soutien accordé aux causes palestinienne et...

Sahara : les États-Unis ont fait pression sur l’Espagne

La politique étrangère espagnole en Afrique du Nord n’est pas conduite uniquement à Madrid. Elle est fortement influencée par les États-Unis. En témoigne le rôle joué par Washington dans le changement de position de l’Espagne sur le...