Sahara : la tension monte entre le Maroc et le Front Polisario

12 avril 2022 - 23h20 - Ecrit par : A.S

La tension entre le Maroc et le Front Polisario monte. En témoigne la récente attaque marocaine par drone près de la frontière avec la Mauritanie qui aurait fait des morts et des blessés.

Ces dernières attaques interviennent après la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, comme l’ont fait avant elle les États-Unis, la France et l’Allemagne. Jusque-là, le Maroc n’a fait aucune déclaration sur cette attaque, fait savoir La Provincia. Pour Akram Jarief, directeur de l’observatoire de sécurité Mena Defense, cette dernière attaque marocaine visait précisément à nuire au Front Polisario. « Le Maroc veut couper l’approvisionnement en marchandises, car c’est une zone fréquentée par les commerçants », explique-t-il.

À lire : Une attaque par un drone marocain aurait fait 3 morts à la frontalière mauritanienne

Selon Ecsaharaoui, l’attaque a eu lieu entre 5 heures et 10 heures du matin à un kilomètre d’une base militaire mauritanienne. Les frappes aériennes marocaines ont touché une station-service où s’arrêtent les voyageurs et les commerçants en transit entre la Mauritanie et le Sahara, ajoute la même source, précisant que pas moins de huit frappes ont été lancées sur cette zone, causé des dégâts matériels importants.

Cette nouvelle attaque marocaine intervient après celle du 1ᵉʳ novembre dernier qui aurait tué trois routiers algériens dans la même zone, et la plus meurtrière, survenue le 15 novembre dans la zone de Mijek, qui aurait fait 11 morts parmi les civils, selon le Polisario. Depuis fin 2020 que le Maroc a dispersé des militants sahraouis qui manifestaient sur la route de Guerguerat, le Front Polisario lui a déclaré la guerre, considérant cet acte comme une rupture du cessez-le-feu de 1991.

À lire : Le Polisario critique l’Espagne après son changement de position sur le Sahara

« La guerre du Polisario est une guerre fictive, médiatique et psychologique. Chaque jour, ils tuent des soldats et causent de nombreuses pertes à l’armée marocaine », a déclaré Ahmed Moussa, le consul du Maroc aux îles Canaries. Mais la réalité est que le Maroc s’est engagé depuis des années dans la renforcement et la modernisation de son armée. En décembre dernier, le royaume a acquis des drones kamikazes israéliens pour 22 millions de dollars. Par ailleurs, le Front Polisario a suspendu ses contacts avec l’Espagne après son changement de position sur le Sahara.

Tags : Polisario - Sahara Marocain - Autonomie Sahara

Aller plus loin

Les attaques marocaines par drone font peur au Front Polisario

Le Front Polisario continue de dénoncer les attaques marocaines par drones au Sahara qui, selon lui, auraient tué 25 de ses miliciens et 11 civils sahraouis en...

Le Polisario en colère contre l’Agence espagnole EFE

Le Front Polisario est en colère contre l’agence espagnole EFE qui considère le Sahara comme un territoire marocain, notamment la ville de Mahbes où devraient se dérouler en...

Algérie : Said Chanegriha accuse à nouveau le Maroc

Le chef de l’armée algérienne Said Chanegriha a, une fois encore, mis en garde le Maroc qui, selon lui, multiplie sa provocation envers l’Algérie.

Le Polisario utiliserait des missiles russes pour attaquer le Maroc

Le Front Polisario aurait fait usage de missiles russes pour attaquer l’armée marocaine au Sahara.

Nous vous recommandons

Maroc : le responsable d’un ministère viré pour avoir « promu » l’homosexualité

Au Maroc, un responsable du ministère des Habous et des Affaires islamiques a été licencié pour avoir utilisé le terme « orientation sexuelle » dans les documents utilisés pour enseigner l’alphabétisation dans les mosquées. Le mouvement citoyen et social,...

Coupe arabe : voici la prime des Marocains s’ils battent l’Algérie

La Fédération royale marocaine de football versera une grosse prime aux Lions de l’Atlas en cas de victoire contre l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe des nations 2021. De quoi motiver les poulains de Houcine...

Maroc : une mauvaise surprise à la pompe

Mauvaise surprise à la pompe pour les automobilistes marocains. Les prix des carburants ont encore flambé atteignant 14,18 dirhams le litre pour l’essence, et frôlant les 12 dirhams pour le diesel.

Yvan Colonna agressé pour avoir « mal parlé du prophète Mohammad »

Yvan Colonna, 61 ans, condamné à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998 a été agressé le 2 mars dernier par un détenu de 36 ans, condamné pour terrorisme à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône). Le parquet national...

Espace aérien algérien : RAM va changer l’itinéraire de 15 vols par semaine

Suite à la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions civils et militaires, Royal Air Maroc annonce qu’environ 15 vols par semaine en direction de la Tunisie, la Turquie et l’Égypte seront réaménagés.

Le FMI octroie une aide au Maroc

Le Maroc devrait recevoir ce lundi 1,2 milliard de dollars de la part du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre du Droit de tirage spécial (DTS). Ces fonds permettront de renforcer les réserves en devises du...

Un Français tué dans un accident par un membre du PJD

Un jeune motard âgé d’une quinzaine d’années est mort à Rabat des suites d’un accident de la circulation provoqué par un responsable du Parti de la justice et du développement (PJD) et du Mouvement unicité et réforme...

Covid-19 : Bruxelles inquiète du taux de positivité au retour du Maroc

Bruxelles exprime de vives inquiétudes quant au taux de positivité au retour du Maroc. 10 % des MRE de retour du royaume la dernière semaine d’août ont été testés positifs au Covid-19, soit le taux le plus élevé de tous les voyageurs qui...

Variant Delta : le relâchement plonge le Maroc dans une crise sanitaire

L’arrivée massive des MRE et la célébration de l’Aid El-Adha plongent le pays à nouveau dans une crise sanitaire. Les Marocains se croyaient libérés, tout affairés à organiser des fêtes de mariage, anniversaires, baptêmes, randonnées, et voilà que ce satané...

Le Maroc veut « étouffer » Melilla et Sebta

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, a critiqué la stratégie du Maroc d’étouffer Ceuta et Melilla, avec la construction de grands ports au nord du pays et l’arrêt de l’approvisionnement de Melilla en marchandises de...