Saïd Taghmaoui s’en prend à l’image de la Marocaine

28 février 2012 - 18h23 - Culture - Ecrit par : L.A

Dans un entretien au magazine "Femmes du Maroc", Saïd Taghmaoui donne sa perception du Maroc d’aujourd’hui. Le maire de Casablanca, Mohamed Sajid, la réalisatrice marocaine Narjis Nejjar, ou encore la Marocaine très matérialiste, en prennent pour leur grade.

Saïd Taghmaoui ne mâche pas ses mots. Interrogé sur son envie de donner des cours de cinéma à Marrakech, il explique : "A la base, j’avais exposé mon projet au maire de Casablanca, Mohamed Sajid, qui n’a jamais donné suite... sûrement parce qu’il n’y avait pas d’argent à gagner".

Sa motivation pour donner de tels cours au Maroc, il l’explique par le manque de naturel et la tendance à surjouer dans le cinéma marocain. En exemple, il cite le dernier film de la réalisatrice Narjiss Nejjar, "L’amante du Rif". "Dernièrement, j’ai vu le film de Narjiss Nejjar , et j’ai trouvé ça limite. Oui d’accord Narjiss Nejjar porte des bottes jusque-là, d’accord elle a un style cool, mais de là à la qualifier de libre, talentueuse et avant-gardiste..."

Taghmaoui en rajoute une couche en estimant qu’il est de son devoir de demander à ce type de personne "Alors, qu’est ce qui t’arrive ? C’est quoi ton problème ? Est-ce que tu veux vraiment faire du cinéma ou est-ce que tu veux faire les couvertures de magazines ?".

En fin d’entretien, Said Taghmaoui s’en prend à la prostitution au Maroc et explique avoir "un gros problème" avec l’émancipation de la femme marocaine, qui en oublie sa dignité.

"Bien sûr, la femme est un être humain comme les autres avec un rôle bien précis à jouer dans la société et l’humanité (...) Je n’ai pas de problème non plus avec le fait qu’elles aient droit à toutes les libertés... Mais sous prétexte d’émancipation, n’oublions pas la dignité ! Ce n’est pas possible de voir à quel point la prostitution des Marocaines est en recrudescence ! La plupart ne vendent pas leur corps pour manger (...) mais pour s’acheter de belles voitures, des Prada et des Gucci. (...) Malheureusement, le 2e produit d’exploitation du Maroc avec les oranges, ce sont les prostituées..."

Depuis le début de l’année, Saïd Taghmaoui donne des masters classes d’interprétation, baptisés "Moroccan international acting" (MIA), au Studio des Arts Vivants de Marrakech.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Cinéma - Casablanca - Saïd Taghmaoui - Corruption - Narjiss Nejjar - Prostitution Maroc - Mohamed Sajid - Femme marocaine

Ces articles devraient vous intéresser :

Game of thrones : une actrice garde un mauvais souvenir du tournage au Maroc

À l’origine, Tamzin Merchant était celle qui devait épouser Khal Drogo dans « Game of thrones » qui a été tourné au Maroc. Mais l’actrice a fini par abandonner le projet, sans que personne en comprenne la raison.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Du nouveau sur le film Gladiator 2 tourné en partie au Maroc

Après une suspension due à la grève des acteurs de cinéma d’Hollywood, le tournage du film américano-britannique Gladiator à Malte reprend bientôt. Une partie du film a été déjà tournée à Ouarzazate, au Maroc.

Les premières images de Gladiator 2, en partie tourné au Maroc

Paramount a dévoilé hier soir les premières images de « Gladiator 2 » lors du salon CinemaCon de Las Vegas. Des images, en partie tournées au Maroc, promettent un spectacle encore plus grandiose et sanglant que le premier opus, sorti en 2000.

"Terminal" : Jamel Debbouze et Ramzy Bedia réunis 25 ans après "H"

Canal+ a dévoilé la date de sortie de « Terminal – Bienvenue à l’aéroport », la sitcom produite, écrite, réalisée et interprétée par Jamel Debbouze. Une nouvelle collaboration entre la chaîne cryptée et l’humoriste franco-marocain 25 ans après la série...

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.