Salah Abdeslam craignait de faire de la prison au Maroc

19 juin 2023 - 18h40 - Belgique - Ecrit par : A.P

Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, condamnés pour les attentats de Maelbeek et de Zaventem de 2016, ont été mis sur écoute à la prison de Bruges. Ces enregistrements révèlent les traits de personnalité des deux hommes d’origine marocaine.

Considérés en 2016 comme très dangereux, Salah Abdeslam et Mohamed Abrini étaient en détention au quartier de haute sécurité de la prison de Bruges. Tous leurs échanges en français, en arabe, en Rifain et parfois en code, ont été enregistrés par les policiers qui les ont mis sur écoute. Ces audios de leurs conversations ont été retranscrits dans un document de 81 pages, fait savoir Dernière Heure.

À lire : Procès des attentats à Bruxelles : des actes de violence sur Salah Abdeslam dénoncés

Ces échanges montrent que, même en prison, ces terroristes étaient toujours très dangereux. Ils révèlent aussi la personnalité de chacun d’eux. Salah Abdeslam paraît très vaniteux et sensible à ce que la population de Molenbeek pense à son sujet. Il était aussi d’une naïveté déconcertante, convaincu à l’époque qu’il fera une courte peine et ne souhaitait pas la purger au Maroc. Il évoque également, dans une conversation avec Bakkali, la perte d’un testament qu’il a écrit, craignant que les enquêteurs ne tombent dessus et comprennent qu’il voulait se donner la mort dans un attentat.

À lire : L’attentat de Zaventem raconté par Mohamed Abrini

Quant à Mohamed Abrini, il soupçonne l’un de ses cousins d’avoir tout dit à la police. Il confie par ailleurs à Nemmouche que sa sœur lui a confié que « plein de gens sont passés déposer de l’argent à la maison pour moi ». La famille Abdeslam aurait aussi reçu des dons « individuels et non de collectes organisées », précise la Sûreté.

Sujets associés : Belgique - Terrorisme - Bruges - Prison - Salah Abdeslam - Mohamed Abrini

Aller plus loin

L’attentat de Zaventem raconté par Mohamed Abrini

Mohamed Abrini, l’un des neuf accusés des attentats de Bruxelles qui ont fait 32 morts en mars 2016 dont 16 à l’aéroport Zaventem, raconte sa version des faits.

Prison de Meaux : la double vie présumée d’un aumônier musulman

L’ex-aumônier de Salah Abdeslam à la prison de Fleury-Mérogis, vient d’être exclu de la prison de Meaux-Chauconin. Il est accusé de trafic de parfums de luxe dans...

Salah Abdeslam ne retournera pas de sitôt en France

La cour d’appel de Bruxelles a annoncé mardi la suspension provisoire de l’extradition de Salah Abdeslam vers la France. Cette décision intervient après sa condamnation à...

Procès des attentats à Bruxelles : des actes de violence sur Salah Abdeslam dénoncés

À chaque jour son lot de dénonciations au procès des attentats de Bruxelles. Après Mohamed Abrini qui accuse les policiers de fouilles inappropriées, c’est au tour de Salah...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...