Procès des attentats à Bruxelles : des actes de violence sur Salah Abdeslam dénoncés

19 janvier 2023 - 06h00 - Belgique - Ecrit par : G.A

À chaque jour son lot de dénonciations au procès des attentats de Bruxelles. Après Mohamed Abrini qui accuse les policiers de fouilles inappropriées, c’est au tour de Salah Abdeslam de dénoncer des violences policières durant son transfert depuis la prison de Haren.

Mercredi matin à l’ouverture de l’audience au procès des attentats de Bruxelles, Me Delphine Paci a déclaré que son client Salah Abdeslam a été violenté lors de son transfert de la prison de Haren vers le Justitia. Il a dénoncé « le manque de respect » de certains policiers qui n’hésitent pas à humilier les accusés comme lui . «  Au moment de la fouille, on m’a demandé de regarder le mur, j’ai dit : ça ne s’est pas passé comme ça hier et j’ai demandé à voir le chef, avec qui ça se passe bien. Là, le policier a pris l’initiative de me rentrer dedans, ils étaient à trois sur moi », rapporte La Dernière Heure.

À lire :Attentats de Bruxelles : les accusés boycottent le procès

« M. Abdeslam a été frappé à la lèvre. Ce n’est plus possible », a lancé l’avocate.« On a un souci de violence majeur avec les personnes encagoulées dans le box, au moins deux », a-t-elle déclaré. Mais pour le procureur fédéral, Me Paci a fait des conclusions hâtives. Il attire l’attention de cette dernière sur la présomption d’innocence valable pour les policiers également.

À lire :Procès des attentats de Bruxelles : la défense obtient le démontage des box

Le procureur fédéral a également expliqué que l’accusé ne s’était pas plaint et qu’il n’avait aucune trace sur le corps pouvant expliquer des actes de violence dont il aurait été victime. « Je n’ai d’abord pas voulu aborder cet incident par pudeur, pour ne pas interrompre l’audience et par respect pour les victimes. Mais les incidents ne cessent de se répéter, si ce n’est pas avec moi c’est avec un autre », a confié Salah Abdeslam

Sujets associés : Bruxelles - Terrorisme - Procès - Attentat - Violences et agressions - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Attentats de Bruxelles : les accusés boycottent le procès

Alors que les victimes des attentats de Bruxelles attendaient avec impatience l’ouverture du procès, les accusés dont Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, soutenus par leurs...

Belgique : Mohamed Abrini ne veut pas être transféré à Haren

En attendant le démarrage dans quelques mois du procès des attentats de Bruxelles, Mohamed Abrini l’un des neuf accusés de ces attaques, s’insurge contre son transfert à la...

Salah Abdeslam craignait de faire de la prison au Maroc

Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, condamnés pour les attentats de Maelbeek et de Zaventem de 2016, ont été mis sur écoute à la prison de Bruges. Ces enregistrements révèlent les...

Attentats de Bruxelles : Mohamed Abrini transféré dans une autre prison

À quelques jours du démarrage du procès des attentats de Bruxelles, les autorités belges ont procédé au transfert de Mohamed Abrini à la prison de Leuze-en-Hainaut. Il s’agirait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».