Sébastien Raoult : le Maroc silencieux quant à la date d’extradition

19 janvier 2023 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Plus de 15 jours sont déjà passés depuis que le Maroc a signé le décret d’extradition de Sébastien Raoult, le jeune français incarcéré à la prison de Tiflet 2 et accusé de piratage par le FBI. Pour la famille, l’attente devient insupportable.

Pour lepère du jeune français, « à partir du moment où le décret a été signé, les Américains ont 30 jours pour récupérer son fils. » Les autorités marocaines avaient autorisé l’opération d’extradition depuis le 27 décembre. Depuis, aucune information concernant la date d’exécution, rapporte le journal français L’Est républicain.

En attendant, le père de Sébastien, accompagné de trois membres du collectif « Justice pour Sébastien », s’est entretenu, vendredi 13 janvier, avec la préfète des Vosges. « On souhaitait un peu expliquer où nous en étions », a-t-il déclaré. À l’occasion, Le petit groupe a dénoncé les difficultés de communication avec le consulat au Maroc. « Là-dessus, le ministère des Affaires étrangères est en dessous de tout. […] Ce n’est pas vrai qu’ils s’occupent des familles. C’est toujours moi qui suis obligé de rappeler pour avoir des réponses », a déploré Paul Raoult.

A lire : Le Maroc va extrader vers les États-Unis un Français poursuivi par le FBI

D’après lui, deux semaines ont passé depuis la signature du décret, mais Sébastien est toujours enfermé au Maroc. L’attente est difficilement supportable, a-t-il déclaré. « Nous sommes suspendus à cette décision et avec le temps, ça devient de plus en plus lourd. Tous les matins on se dit : “Ça va arriver aujourd’hui” », a-t-il ajouté.

Toutefois, a expliqué Paul Raoult, le délai de trente jours n’est pas « figé ». Il peut par exemple être rallongé en raison d’un problème technique. Le comité contre la torture, saisi, peut également demander à « suspendre l’extradition, le temps de prendre connaissance du fond du dossier », a-t-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - États-Unis - Droits et Justice - Extradition

Aller plus loin

Le Maroc extrade Sébastien Raoult aux États-Unis

Trois semaines après la signature du décret d’extradition du jeune Français Sébastien Raoult, il a embarqué mercredi après-midi vers les États-Unis.

Le Maroc va extrader vers les États-Unis un Français poursuivi par le FBI

L’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, en prison au Maroc et accusé de piratage par le FBI, aura lieu dans les tout prochains jours. Le gouvernement...

Le Maroc favorable à l’extradition d’un Français vers les États-Unis

La justice marocaine a prononcé un « avis favorable » à l’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, soupçonné dans une affaire de cybercriminalité.

Plaidoyer du père de l’étudiant français arrêté au Maroc

Le père de Sébastien Raoult, étudiant français arrêté puis incarcéré au Maroc, parce qu’il est suspecté par le FBI d’appartenir à un groupe de hackers et d’avoir piraté les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...