Sebta et Melilla sont marocaines selon le parlement arabe

28 juin 2021 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le parlement arabe vient de voter une résolution en procédure d’urgence pour reconnaître Ceuta et Melilla comme des « villes marocaines ».

Le parlement arabe, organe législatif de la Ligue arabe, s’est réuni pour voter en urgence une résolution qui atteste que les villes autonomes de Ceuta et Melilla, « vestiges de la colonisation », sont marocaines. Cette décision du parlement vient en réponse à la condamnation du Maroc par l’Union européenne qui accuse le royaume d’« instrumentalisation » des migrants à des fins politiques, en référence à la crise migratoire de Ceuta.

À lire : Le Parlement arabe prend la défense du Maroc

Le parlement arabe a pris une autre résolution pour demander au parlement européen de ne pas s’immiscer dans la crise entre l’Espagne et le Maroc, provoquée par l’accueil de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logrono, avec en toile de fond, le conflit au Sahara. Selon les parlementaires arabes, les critiques envers le Maroc « contredisent les règles de la diplomatie parlementaire ».

Le président du parlement arabe, Adel bin AbdulRahman, pour sa part, a durement condamné l’attitude de l’Europe qui ne semble pas reconnaître les efforts du Maroc dans la lutte contre l’immigration clandestine.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

A Sebta, l’activité économique est en berne

L’économie est en berne à Sebta. Les principales activités sont asphyxiées au profit de la lutte contre la migration clandestine. L’arrêt de la contrebande, du tourisme, de...

L’Europe veut sanctionner le Maroc pour « instrumentalisation » de migrants

Le Conseil de l’Union européenne donnera jeudi un signal fort aux pays tiers comme le Maroc ou la Biélorussie, qui « instrumentalisent » les migrants à des fins politiques et...

L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Le groupe politique espagnol Ciudadanos (C’s) demande au parlement européen de voter une résolution pour sanctionner le Maroc pour violation des droits des mineurs dans la crise...

Le Parlement arabe prend la défense du Maroc

Lors d’une session d’urgence tenue ce samedi, au Caire, le Parlement arabe a rejeté une fois de plus la résolution du Parlement européen contre le Maroc. Il a dénoncé son «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la consommation, les importations devant par conséquent augmenter.

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.