Le Maroc menace de suspendre sa coopération avec l’Europe

9 juin 2021 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc a menacé lundi de suspendre sa coopération avec l’Union européenne si le parlement européen votait jeudi la résolution condamnant l’attitude du royaume qui a laissé entrer des milliers de migrants mineurs à Ceuta en mai, en réaction à l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali.

« Les tentatives de l’Espagne d’impliquer le parlement européen dans un conflit en profitant de la question migratoire, risquent de compromettre non seulement notre longue tradition de coopération, mais aussi nos engagements communs et la coopération mutuellement bénéfique du Maroc avec les pays européens et avec le parlement ». C’est en ces termes que s’est adressé lundi, Chaoui Belas, le président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, dans une lettre aux députés européens.

« Le projet de résolution espagnol, qui est une initiative des eurodéputés de la formation espagnole Ciudadanos, est une manœuvre pour éviter le vrai problème » de l’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital espagnol, a expliqué Chaoui Belas dans sa lettre, invitant les eurodéputés à « ne pas souscrire à la tentative de l’Espagne d’instrumentaliser l’Europe […] afin de persister dans son refus d’assumer sa responsabilité historique avec le Maroc alors même que sa crédibilité est en jeu », allusion faite à « l’obligation » pour l’Espagne de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Les autres groupes parlementaires ne manqueront pas d’amender ce texte. Pour les socialistes par exemple, le Maroc « a utilisé l’immigration irrégulière comme instrument politique, violant ainsi l’intégrité territoriale et la souveraineté d’un État membre ». Dans le même sens, les Verts ajoutent que le Maroc a agi dans l’intention d’« obtenir des avantages politiques au Sahara occidental ».

A lire : L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Avant l’adoption jeudi de cette résolution, le parlement européen devrait prendre l’avis de l’exécutif européen qui sera donné par la commissaire à l’égalité, Helena Dalli. Pour la première fois en 25 ans, le Maroc fait l’objet d’une résolution le condamnant pour violations des droits humains. L’initiative vient des eurodéputés du groupe parlementaire Renew Europe, composé entre autres de La République en Marche du président Emmanuel Macron et du Parti nationaliste basque. Mais le texte original du projet, rédigé par l’eurodéputé Jordi Cañas, condamnait fermement le laisser-aller du Maroc ayant entrainé l’arrivée de près de 2 000 migrants mineurs à Ceuta, dont 1 200 ont été pris en charge par les autorités locales et quelque 300 continuent d’errer dans les rues.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Brahim Ghali

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

Le parlement européen a adopté jeudi 10 juin « une résolution sur la violation de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et l’instrumentalisation des...

Maroc : la Chambre des représentants dénonce la résolution européenne

Les membres du bureau de la Chambre des représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire, réunis d’urgence jeudi soir, ont dénoncé le contenu de la...

L’Europe veut durcir le ton face à l’« instrumentalisation » des migrants

La Commission européenne a demandé mercredi de durcir la réponse européenne à l’« instrumentalisation » des migrants par les pays voisins comme le Maroc ou le Bélarus dans l’intention...

« La collaboration entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe est exemplaire »

Le Maroc a aidé les services de sécurité grecs à arrêter un dangereux terroriste d’origine marocaine. Réagissant à cet exploit, Jean-Marie Heydt, professeur et membre de...

Nous vous recommandons

Immigration clandestine

Maroc : plusieurs clandestins secourus et deux cadavres, dont une femme enceinte, repêchés

21 candidats à l’immigration clandestine dont quatre femmes, ont été secourus ce vendredi 3 avril 2020, à environ 27 milles marins du port de Tan-Tan.

Ruée des migrants marocains vers la France en ces temps de Covid-19

Ils sont nombreux ces migrants maghrébins qui rallient clandestinement la ville de Perpignan chaque jour en ces temps de Covid-19. Les associations caritatives sont débordées par cet afflux.

José Manuel Albares salue la coopération migratoire avec le Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a salué la bonne coopération migratoire avec le Maroc, laquelle a permis d’empêcher l’entrée de plus de 1 000 migrants à Ceuta et Melilla le jour de Noël. Il souhaite aussi une reprise rapide...

Corée du Sud : un Marocain victime de mauvais traitements dans un centre de migrants

Un Marocain a bien été victime de traitements inhumains et dégradants dans un centre de détention pour migrants en Corée du Sud. Le ministère de la Justice du pays a confirmé ce lundi les faits.

Après l’assaut de Nador, le Maroc renforce la sécurité aux passages frontaliers

Le Maroc a décidé de convoyer vers les environs de Sebta et Melilla, un plus grand détachement de la Gendarmerie royale, la sûreté nationale et les forces armées royales. Ceci fait suite à l’assaut des migrants subsahariens à Nador ayant engendré des morts...

Espagne

L’allemand RWE va fournir du gaz au Maroc via l’Espagne

Le géant allemand de l’énergie RWE va desservir le Maroc en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse dans le cadre du nouvel accord entre le Maroc et l’Espagne.

L’Espagne n’est pas autorisée à vendre du gaz algérien au Maroc

L’Espagne ne peut pas vendre du gaz au Maroc en raison d’une clause inscrite dans son contrat avec l’Algérie qui interdit toute revente du gaz algérien à des pays tiers.

Kostal délaisse Barcelone pour le Maroc

Le fabricant de composants pour véhicules électriques, Kostal, prévoit de poursuivre le transfert de production de son usine située dans la province de Barcelone vers l’usine du Maroc où les coûts sont moins...

Le Maroc accusé d’avoir violé l’espace maritime espagnol

La marine espagnole, en charge de la surveillance des espaces maritimes du pays, a alerté « depuis des mois » contre les mesures prises par le Maroc pour l’installation d’une ferme piscicole près des îles...

Les prix de billets de bateau hors de prix pour les MRE, le gouvernement interpellé

Les prix de billets de ferry s’envolent au grand dam des Marocains résidant à l’étranger (MRE), en particulier ceux vivant en Espagne qui ont tant envie de rentrer au Maroc pour y revoir leurs familles et passer des vacances, après deux ans de crise...

Union européenne

L’Europe demande à la Russie de ne pas exécuter Brahim Saadoun

L’union européenne a réagi à la condamnation à la peine capitale par les séparatistes, du jeune Marocain Brahim Saadoun qui se battait pour l’Ukraine, exhortant la Russie d’empêcher l’application de cette...

Immigration : l’efficacité de l’aide européenne au Maroc en question

L’Espagne octroie chaque année 30 millions d’euros d’aide au Maroc, en plus des plus de 300 millions d’euros d’aide dont le royaume bénéficie de l’Europe pour lutter contre l’immigration clandestine. Malgré cet appui important, les flux migratoires ne cessent...

L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, souhaite un apaisement de la tension entre l’Espagne et le Maroc et une reprise de la coopération entre les deux pays.

Les Marocains autorisés à venir en Suède

Quatorze pays non européens, dont le Maroc, sont autorisés à accéder à la Suède. La nouvelle a été rendue publique jeudi et sera effective à partir du 14 juillet, pour les voyageurs de ces pays.

Ce qui va changer dans les relations maroco-espagnoles

Le chef de l’Exécutif espagnol est attendu au Maroc le 17 décembre prochain. Cette visite prochaine de Pedro Sanchez pourrait donner un bon coup d’accélérateur aux relations maroco-espagnoles.

Diplomatie

Le Maroc et la Russie parlent du Sahara

L’ombre du Sahara continue de planer sur les relations entre la Russie et le Maroc. Lors de la réunion au Kremlin, l’ambassadeur du royaume à Moscou Lotfi Bouchraara a rencontré le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhail Bogdanovop, à ce...

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec Rabat.

Rencontre virtuelle entre Albares et Bourita ce mercredi

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, aura demain, mercredi, une rencontre par visioconférence avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Maroc-Espagne : la reprise des relations après les élections législatives ?

Les tensions entre l’Espagne et le Maroc pourraient reprendre progressivement après les élections législatives au Maroc prévues le 8 septembre. En attendant, l’Espagne poursuit dans la discrétion ses négociations pour un rétablissement rapide de la...

Un ancien ministre algérien demande une fermeté contre le Maroc

Le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle » qui « mérite de jouir de son droit à l’autodétermination » a provoqué la colère du diplomate algérien et ancien ministre de la Communication,...

Ceuta (Sebta)

74 % des Espagnols voient le Maroc comme une menace pour Ceuta et Melilla

Pour 74 % des Espagnols, le Maroc constitue une menace pour Ceuta et Melilla tandis que seulement 18 % de la population ibérique seraient prêts à accepter la souveraineté du royaume sur le Sahara, selon une étude menée par...

Un homme radicalisé recherché par la France, arrêté à Ceuta

La police nationale espagnole a arrêté mardi à Ceuta, un homme radicalisé qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises pour son implication présumée dans des actes liés au terrorisme...

Maintien du blocus sur Sebta et Melilla jusqu’au mois de septembre

La situation risque d’empirer dans les enclaves espagnoles. Le gouvernement marocain a décidé de maintenir la fermeture des passages frontaliers de Sebta et Melilla jusqu’au mois de septembre prochain.

Sebta : des cas de Covid-19 parmi les migrants marocains

Les neuf nouveaux cas de coronavirus détectés à Ceuta sont liés aux récentes arrivées en masse en provenance du Maroc. C’est ce qu’a indiqué jeudi, le ministère espagnol de la Santé, lors de son point quotidien sur l’évolution de la situation épidémiologique...

Ceuta et Melilla au cœur des négociations entre l’Espagne et le Maroc

La défense de l’intégrité territoriale, notamment à Ceuta et Melilla, a été l’une des conditions posées par l’Espagne au Maroc pour soutenir le plan d’autonomie du Sahara.

Brahim Ghali

Affaire Ghali : le PP demande une commission d’enquête au Congrès

La porte-parole du Parti populaire (PP) au Congrès, Cuca Gamarra, a annoncé que son groupe parlementaire va déposer une demande de création d’une commission d’enquête en vue de faire la lumière sur l’entrée de Brahim Ghali en...

Le Maroc bloque le renouvellement du gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne

La crise diplomatique provoquée par l’accueil de Brahim Ghali en Espagne, et les tensions récurrentes avec l’Algérie qui soutient le leader du Front Polisario, plombent le renouvellement par le Maroc de la concession du gazoduc Maghreb-Europe dont...

Brahim Ghali sous surveillance policière à l’hôpital de Logroño

Depuis quelques jours, des agents ont été affectés au poste de police de la ville de San Pedro pour surveiller l’hôpital de Logroño où est hospitalisé Brahim Ghali, le chef du Front Polisario.

Brahim Ghali menace le Maroc

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, a assuré samedi que l’armée sahraouie, « bien formée et pleinement opérationnelle », serait prête à infliger des « défaites amères » à l’armée...

Brahim Ghali : l’Espagne a « abandonné » les Sahraouis

Depuis que l’Espagne a revu sa position sur la marocanité du Sahara, c’est la première fois que Brahim Ghali sort de son silence. Dans une interview accordée au quotidien espagnol El Mundo, le chef du Front Polisario a accusé l’Espagne d’avoir, une...