Le Maroc menace de suspendre sa coopération avec l’Europe

9 juin 2021 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a menacé lundi de suspendre sa coopération avec l’Union européenne si le parlement européen votait jeudi la résolution condamnant l’attitude du royaume qui a laissé entrer des milliers de migrants mineurs à Ceuta en mai, en réaction à l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali.

« Les tentatives de l’Espagne d’impliquer le parlement européen dans un conflit en profitant de la question migratoire, risquent de compromettre non seulement notre longue tradition de coopération, mais aussi nos engagements communs et la coopération mutuellement bénéfique du Maroc avec les pays européens et avec le parlement ». C’est en ces termes que s’est adressé lundi, Chaoui Belas, le président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, dans une lettre aux députés européens.

« Le projet de résolution espagnol, qui est une initiative des eurodéputés de la formation espagnole Ciudadanos, est une manœuvre pour éviter le vrai problème » de l’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital espagnol, a expliqué Chaoui Belas dans sa lettre, invitant les eurodéputés à « ne pas souscrire à la tentative de l’Espagne d’instrumentaliser l’Europe […] afin de persister dans son refus d’assumer sa responsabilité historique avec le Maroc alors même que sa crédibilité est en jeu », allusion faite à « l’obligation » pour l’Espagne de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Les autres groupes parlementaires ne manqueront pas d’amender ce texte. Pour les socialistes par exemple, le Maroc « a utilisé l’immigration irrégulière comme instrument politique, violant ainsi l’intégrité territoriale et la souveraineté d’un État membre ». Dans le même sens, les Verts ajoutent que le Maroc a agi dans l’intention d’« obtenir des avantages politiques au Sahara occidental ».

A lire : L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Avant l’adoption jeudi de cette résolution, le parlement européen devrait prendre l’avis de l’exécutif européen qui sera donné par la commissaire à l’égalité, Helena Dalli. Pour la première fois en 25 ans, le Maroc fait l’objet d’une résolution le condamnant pour violations des droits humains. L’initiative vient des eurodéputés du groupe parlementaire Renew Europe, composé entre autres de La République en Marche du président Emmanuel Macron et du Parti nationaliste basque. Mais le texte original du projet, rédigé par l’eurodéputé Jordi Cañas, condamnait fermement le laisser-aller du Maroc ayant entrainé l’arrivée de près de 2 000 migrants mineurs à Ceuta, dont 1 200 ont été pris en charge par les autorités locales et quelque 300 continuent d’errer dans les rues.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Brahim Ghali

Aller plus loin

Réaction du Maroc suite à la résolution du parlement européen

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a réagi à la résolution que le parlement européen a...

Maroc : la Chambre des représentants dénonce la résolution européenne

Les membres du bureau de la Chambre des représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire, réunis d’urgence jeudi soir, ont dénoncé le contenu de la...

Tensions Maroc-Espagne : le Parlement arabe prend fait et cause pour le Maroc

Le Parlement arabe se réunira d’urgence et en session spéciale, le 26 juin prochain au Caire en Égypte pour apporter sa réponse à son pendant européen, auteur d’une résolution,...

Le Maroc menacerait de rompre les accords de pêche avec l’Europe

En réaction au vote de la résolution du parlement européen le sanctionnant pour avoir laissé entrer en masse des migrants mineurs à Ceuta les 17 et 18 mai, le Maroc menacerait...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.