Sebta et Melilla : camouflet pour Vox

30 septembre 2021 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : A.T

Cinglant revers pour Vox à la Commission de la Défense au sein du Congrès. La proposition de loi du parti d’extrême droite relative à la protection par l’OTAN des villes de Sebta et Melilla, n’a pas recueilli assez de voix. Elle a été rejetée mercredi, par la majorité des élus.

En juin dernier, Vox avait déposé cette proposition de loi, quelques jours après l’entrée massive de migrants marocains dans la ville de Sebta, provoquant une crise migratoire inédite, prétextant une « éventuelle attaque par le Maroc ».

En session mercredi, le Congrès a rejeté la proposition de loi. Pour les députés de Podemos, cette volonté de Vox engendrerait de lourdes conséquences. « Inclure Sebta et Melilla signifierait que les navires russes ne pourraient pas accoster pour effectuer des escales techniques dans les deux villes », a averti le parti d’extrême gauche.

A lire : Espagne : le parti Vox propose de renforcer la sécurité sur l’îlot Persil

Et le Parti Populaire (PP) d’ajouter que « la perspective apocalyptique » sur Sebta et Melilla du parti VOX ne peut pas prospérer. « La souveraineté espagnole de Sebta et Melilla n’est remise en cause par aucun acteur international, à l’exception du Maroc », a-t-il rappelé.

Rappelons que sur le sujet, El Othmani avait déclaré l’année dernière que la souveraineté de « Sebta et Melilla est une question qui doit s’ouvrir […] elle reste en suspens depuis cinq ou six siècles, mais un jour elle pourrait s’ouvrir ». Des propos défendus par l’ambassadrice Karima Benyaich qui soutiendra que « le Maroc ne reconnaît pas la souveraineté espagnole sur les deux villes et les considère comme occupées ». Une réaction qui avait suscité de vives tensions diplomatiques.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Ceuta et Melilla sous la protection de l’OTAN : le Sénat rejette la proposition de Vox

Le Sénat espagnol a rejeté jeudi la proposition du parti Vox de modifier l’article 6 du Traité de l’Atlantique Nord pour y inclure, de manière explicite, que les villes...

Vox ne veut plus d’imams marocains à Ceuta

Le parti d’extrême droite Vox a présenté une proposition de loi à l’Assemblée pour demander le remplacement de tous « les imams payés par le Maroc » par d’autres « entièrement...

Ceuta : Vox demande le retrait de l’Aïd al-Adha du calendrier du travail

Le parti d’extrême droite Vox poursuit sa campagne contre les musulmans de Ceuta. Après avoir qualifié certains députés musulmans de pro-marocains au parlement, il demande de...

Le président du parti d’extrême droite Vox déclaré persona non grata à Ceuta

Le président de Vox, Santiago Abascal, a été déclaré vendredi persona non grata par l’Assemblée de Ceuta à la majorité des députés. Cette mesure a été prise contre lui pour ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.