Et si l’Espagne vendait Sebta et Melilla au Maroc ?

1er mai 2012 - 12h26 - Espagne - Ecrit par : J.L

Horacio Vixande, journaliste espagnol du site Galicia Confidential, a proposé vendredi au gouvernement ibérique de vendre Sebta et Melilla au Maroc, avant que le pays ne se rende compte que l’Espagne se trouve dans l’incapacité de défendre les deux enclaves.

L’Espagne ferait bien de vendre les deux villes occupées au Maroc, lequel serait disposé à payer pour récupérer ses territoires occupés par le colonisateur espagnol, a lancé le journaliste à l’adresse du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Cette vente pourrait même sortir l’Espagne de la crise financière qui sévit dans le pays depuis 2008 a estimé Horacio Vixande.

En Espagne, l’économie a renoué avec la récession au premier trimestre 2012, le déficit public s’aggrave, la bulle immobilière a éclaté et le système financier du pays tout entier risque de s’écrouler. Autant de raisons qui devraient inciter le gouvernement espagnol à trouver des solutions intelligentes pour renflouer les caisses du pays, par exemple en vendant Sebta et Melilla au Maroc.

Le journaliste conclut avec de la dérision frôlant le cynisme, que ce serait une bonne affaire pour l’Espagne de vendre au Maroc des villes qui lui appartiennent déjà !

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Crise économique

Ces articles devraient vous intéresser :

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.