Recherche

Maroc : les propositions des restaurateurs pour sortir de la crise

© Copyright : DR

7 mai 2020 - 19h00 - Economie

N’approuvant pas la proposition faite par le gouvernement pour la relance de ce secteur important pour l’économie marocaine, les restaurateurs, réunis au sein de leur fédération nationale, ont proposé plusieurs mesures au ministère du Tourisme pour relancer leurs activités après le confinement.

D’après Les Inspirations Eco, les premières mesures prises par l’État pour sauver l’économie nationale, en cette période de crise sanitaire, sont loin de satisfaire les principales fédérations qui proposent de nouveaux dispositifs pour survivre. Soutenue par l’ensemble des Associations régionales du royaume, la Fédération nationale des restaurateurs (FNR) a demandé l’adoption de mesures urgentes en soutien aux entreprises du secteur de la restauration, dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie du covid-19.

Les restaurants classés à vocation touristique, rappellent à la ministre que leurs préoccupations concernent, dans un premier temps, la survie de leurs entreprises et la préservation des centaines de milliers d’emplois, pendant toute la période de perte d’activités. Dans un second temps, ils insistent sur l’accompagnement financier des entreprises de restauration pour la reprise de l’activité à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de relance de ce secteur.

Pour le président de la FNR, Khalid Abbadi, les professionnels se plaignent notamment du fait que les banques voient actuellement, pour leur secteur d’activité, un grand risque de défaillance. À l’en croire, les solutions de report d’échéances et de charges fiscales et sociales ne suffisent malheureusement pas pour sauver les emplois de ce secteur sinistré. Par ailleurs, la FNR et les présidents des associations régionales énumèrent les différentes revendications ayant trait au “social et à l’emploi", aux "taxes et à la fiscalité" et aux "banques et au financement de la relance".

Par rapport à la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la FNR réclame l’annulation des cotisations pour toute cette année, ainsi que le prolongement de l’indemnité de chômage temporaire jusqu’au 31 décembre 2020. La Fédération propose aussi que la taxe de licence d’alcool, la taxe professionnelle et la taxe d’occupation du domaine public soient exonérées pour 2020-2021.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Restauration , Tourisme

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact