Des recommandations pour améliorer la qualité des services rendus aux MRE

16 mars 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après avoir présenté un état des lieux, la Cour des comptes a formulé plusieurs recommandations dont la mise en œuvre permettra d’améliorer la qualité des services rendus aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) par le réseau consulaire marocain à l’étranger composé de 57 consulats généraux et de 100 sections consulaires d’ambassades.

La Cour des comptes a publié son rapport annuel d’activités au titre des années 2019 et 2020 dans lequel elle a présenté son état des lieux et ses recommandations. Il ressort que, durant la période 2015-2019, le délai moyen annuel de traitement des demandes de la Carte nationale d’identité électronique (CNIE) au niveau de 49 % des postes consulaires a dépassé un mois, alors que les projets de performance (PDP) prévoient un délai moyen de 10 jours pour la délivrance de ce document. En ce qui concerne les services relatifs à l’établissement des documents d’identité, ils demeurent confrontés à l’obligation de la tenue manuelle des registres d’état civil et la délivrance en mains propres des documents identitaires, fait savoir le rapport.

À lire : Nasser Bourita veut simplifier la vie des MRE

Fort de ce constat, la Cour des comptes suggère au ministère des Affaires étrangères de « déployer plus d’efforts pour permettre aux postes consulaires de rendre des services de qualité aux MRE à travers une stratégie globale, concertée entre les principaux départements concernés par les services consulaires, d’une part, et qui définit les objectifs, les actions, les résultats attendus et les responsabilités de chaque partie prenante, ainsi que la mise en œuvre d’un mécanisme de suivi et d’évaluation, d’autre part ». Elle l’appelle également à élaborer « une stratégie consulaire, intégrée et cohérente » et d’améliorer le cadre de mesure et de suivi de la performance des services consulaires.

À lire : MRE, il sera bientôt possible de demander la carte d’identité en ligne

La Cour des comptes note que les mesures incitatives à l’immatriculation consulaire demeurent “limitées”. Sur la base d’un échantillon composé de 27 consulats, le taux des MRE immatriculés ne dépasse pas 41 % par rapport au nombre estimé des ressortissants marocains résidant au niveau de ces circonscriptions consulaires, fait-elle savoir, ajoutant par ailleurs que les registres de l’immatriculation consulaire ne permettent d’identifier que les ressortissants marocains immatriculés et qui passent un long séjour au niveau des pays d’accréditation. Selon la Cour, ce problème est lié à l’absence d’une plateforme numérique permettant aux Marocains qui voyagent à l’étranger de renseigner leurs coordonnées, ainsi que celles des personnes à contacter en cas de besoin ou d’urgence, et permettant aux consulats de consulter cette base de données en situation de crise.

À lire : Une nouvelle mesure pour simplifier la vie des MRE

Le rapport indique par ailleurs que l’assistance juridique des MRE en situation sociale difficile n’est plus fonctionnelle depuis 2019. Ce service avait été mis en place en 2014 par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger. « La mise en place d’un plan de gestion des situations de crise au niveau des consulats est nécessaire », a affirmé la Cour des comptes. Elle appelle donc à l’organisation de cessions de formation au profit des agents des postes consulaires relatives à la gestion des situations de crise. De quoi permettre aux consulats d’adopter une approche proactive en cas de survenance de situations de crises majeures et de veiller à assurer les prestations de protection et d’assistance sociale et juridique au profit des MRE.

Sujets associés : Cour des comptes - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - MRE

Aller plus loin

MRE, il sera bientôt possible de demander la carte d’identité en ligne

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pourront bientôt obtenir, en ligne, leur carte d’identité consulaire dans 20 services consulaires. Le gouvernement affirme vouloir tout...

Une nouvelle mesure pour simplifier la vie des MRE

Le Maroc a pris une nouvelle mesure pour simplifier la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il s’agit de la mise en place de 155 unités dans différents consulats pour...

Les transferts des MRE en baisse

Les envois de fonds des Marocains à l’étranger, qui ont atteint un record de 93,3 milliards de dirhams l’an dernier, devraient chuter à 79,3 milliards de dirhams cette année,...

Services consulaires aux MRE : la Cour des Comptes épingle le département de Bourita

Le ministère des Affaires Étrangères doit faire plus d’efforts dans les différentes prestations à destination des Marocains résidant à l’étranger. C’est l’une des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Marhaba 2022 : des mesures pour garantir une bonne phase retour

Dans le cadre de la planification des retours des Marocains de l’étranger venus en vacances au Maroc, des dispositions ont été mises en place, afin de faire face à l’intensité du trafic.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Les transferts des MRE en légère hausse à fin mai

À fin mai dernier, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré environ 38,31 milliards de dirhams (MMDH) contre 36,47 MMDH à la même période en 2021, selon l’Office des changes.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Enseignement supérieur : le Maroc fait appel aux MRE

Le Maroc envisage de recourir à ses compétences à l’étranger pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur dans ses universités. Une réforme est en cours de préparation pour revoir le cadre légal régissant la profession.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.