Soundos El Ahmadi écartée d’un film en raison de sa grossesse

6 juin 2022 - 09h40 - Monde - Ecrit par : G.A

Alors qu’elle se faisait une joie d’incarner au cinéma le rôle d’un entraineur de football pour adolescentes, l’actrice d’origine marocaine Soundos El Ahmadi devra renoncer à ce rêve. Elle a été écartée par la production, après avoir annoncé sa grossesse.

Soundos El Ahmadi a dénoncé sur Instagram, une discrimination entretenue par les producteurs du film pour adolescents « Lioness », dans lequel elle avait le premier rôle, celui d’un entraîneur de football pour jeunes. Mais pour les producteurs, le tournage du film se fera à un moment où la grossesse d’El Ahmadi sera très avancée, l’empêchant de jouer convenablement le rôle d’entraîneur.

À lire : Le film polémique, où Nisrine Erradi est l’héroïne, a été censuré

L’actrice balaie d’un revers de la main les excuses avancées par la maison de production et accuse ces membres de discrimination liée à la grossesse. « J’hésitais à partager cela avec vous. Mais j’ai finalement décidé de de le faire. Je veux aussi avertir les actrices de cette industrie du piège qui les guette », a déclaré El Ahmadi sur Instagram. « Le rôle était parfait pour moi. Le film parle d’amitié et d’autonomisation. C’est en voulant être honnête que j’ai parlé de mon état. Maintenant, ils ne veulent plus de moi ».

À lire : Une équipe de l’émission Salvados expulsée du Maroc

Âgée de 40 ans, Soundos El Ahmadi attend son deuxième enfant. Elle est déjà mère d’une fille de sept ans. « Quand les hommes disent qu’ils vont être pères, ils sont félicités et si on dit qu’on va être mère, on est puni. Et puis on se demande pourquoi les femmes comme moi hésitent à partager ou même à cacher des nouvelles aussi positives », confie l’actrice qui qualifie les raisons avancées par la maison de production, de « conneries » de baby news. « Vous m’avez brisé le cœur à une étape de ma vie qui était censée être belle et positive. »

À lire : « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu » fait face à des accusations de racisme

La maison de production regrette la polémique et parle de mauvaise communication. « Il est vrai que Soundos a été sollicitée pour incarner le rôle d’un entraîneur. Mais pour des raisons artistiques, nous avons préféré auditionner d’autres actrices pour ce rôle. En tant qu’entraîneur de football junior, cela serait très risqué pour elle-même, son bébé et pour la production du film », ont-ils déclaré dans un communiqué de presse.

Sujets associés : Cinéma - Pays-Bas - Instragram

Aller plus loin

Une équipe de l’émission Salvados expulsée du Maroc

L’équipe de l’émission Salvados qui préparait un reportage sur les 28 victimes de l’inondation survenue en février dernier dans un atelier de textile illégal à Tanger, a été...

« Bestseller Boy », du Néerlando-marocain Mano Bouzamour, adapté au cinéma

« Bestseller Boy » est la première série néerlandaise de CBS Studios basée sur le roman éponyme à succès de l’écrivain et chroniqueur néerlando-marocain, Mano Bouzamour.

Le film polémique, où Nisrine Erradi est l’héroïne, a été censuré

L’organe de contrôle de l’audiovisuel en Arabie saoudite a interdit la diffusion du film "Victimes du licite", où l’actrice marocaine Nisrine Erradi joue le rôle principal.

Jamel Debbouze va adapter au cinéma l’histoire vraie d’Ahmed Boughéra El Ouafi

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze vient d’acquérir les droits d’adaptation au cinéma de la BD « L’Or d’El ouafi ». Celui-ci raconte l’incroyable histoire d’Ahmed...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une série documentaire sur Alexandre le Grand en tournage au Maroc

La plateforme de streaming Netflix prépare une série documentaire sur la vie de l’ancien roi de Macédoine, Alexandre le Grand, dont le tournage se déroule au Maroc.

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Latifa Raafat en fuite ? elle répond

La chanteuse marocaine Latifa Raafat a mis fin à la polémique sur sa fuite présumée du Maroc en raison de son implication dans l’affaire « Escobar du désert » dans laquelle son ex-mari, Ahmed Benbrahim, est le principal accusé.

Maroc : Gladiator 2 dope les recettes de tournage

Le Maroc voit cette année une reprise exceptionnelle des recettes issues des tournages de films étrangers, entretenant l’espoir d’une année record. Parmi ces productions, « Gladiator 2 » de Ridley Scott, une superproduction au budget colossal de 200...

Hiba Abouk tacle à nouveau Achraf Hakimi

Hiba Abouk, l’ex-femme d’Achraf Hakimi, vient de faire une nouvelle publication sur Instagram qui n’est pas passée inaperçue. Plusieurs internautes estiment que l’actrice espagnole s’adressait indirectement à l’ailier marocain du Paris Saint-Germain...

Saïd Taghmaoui règle ses comptes avec Momo Bousfiha

Sur son compte Instagram, l’acteur franco-marocain Saïd Taghmaoui a mis sa querelle avec l’animateur vedette de Hit Radio, Momo Bousfiha sur la place publique.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

Combien gagne Nora Fatehi ?

L’actrice, productrice et danseuse maroco-canadienne, Nora Fatehi figure parmi les grosses pointures du cinéma indien. À combien s’élève la fortune de la plus indienne des Marocaines ?