Spoliation foncière : quand les bourreaux grugeaient impunément les victimes

29 juillet 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La spoliation foncière a occasionné beaucoup de victimes dans le rang des citoyens marocains et des étrangers. Ces victimes se faisaient discrètes par crainte de représailles avant que la spoliation foncière ne devienne une affaire d’État.

Dans le rang de ces victimes, on compte des Européens, des Marocains résidents à l’étranger et des Marocains résidant au Maroc, rappelle l’Économiste. Elles sont membres de l’Association droit et justice au Maroc (ADJM), qui est une Association de droit français.

D’après la même source, les spoliateurs ne ratent aucune occasion pour remettre en cause la légitimité légale de l’ADJM au nom d’un "patriotisme"très douteux, précise la même source. Pendant ce temps, les avocats et conseillers sont aussi menacés et diffamés sur Internet en dépit des plaintes qui remontent à 2016.

Pour Me Massoud Laghimi, avocat le plus sollicité pour ces cas de spoliation, la police judiciaire l’a juste auditionné par rapport à ces plaintes. D’après la même source, ces victimes sont souvent fragilisées dans leur combat par les déclarations du DG de l’Agence nationale de la conservation foncière.

Pour sa part, Kimia, qui a perdu avec sa famille leur villa au quartier Oasis à Casablanca, il estime que ce faisant, les victimes ne réclament que leur droit fondamental de jouir paisiblement de leur propriété. Quant au directeur de la plus grande conservation foncière de Casablanca, Abderrahim Amal, il a été condamné dans cette affaire à 5 ans de prison ferme, précise le même quotidien. Même si la sentence est intervenue après un aller-retour procédural entre la Cour de cassation (dossier n°21434/2019) et la Cour d’appel de Casablanca, la peine définitive n’a pas été à ce jour exécutée au grand dam du plaignant.

Sujets associés : Droits et Justice - Mafia marocaine

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Foncier : le gouvernement rappelle les conditions pour les étrangers

Avant tout achat de biens fonciers au Maroc, tout étranger doit s’assurer de la règlementation en vigueur. Le gouvernement a rappelé aux administrations territoriales la multitude...

Rabat : des victimes délestées de 100 000 à 360 000 DH

La brigade nationale de la police judiciaire a interpellé et placé en garde à vue, mercredi, cinq individus pour leur implication présumée dans une affaire de contrefaçon,...

Maigre moisson pour la Police administrative de Casablanca

Lancée il y a deux ans, la police administrative de Casablanca affiche un bilan en demi-teinte. Certains observateurs y voient deux années de stagnation voire, de recul alors...

Spoliation foncière : nouveau report du procès d’un ancien député

Le député Rachid El Fayek et ses co-accusés devront attendre le 21 juin pour être fixés sur leur sort. Ainsi en a décidé la Cour d’appel de Fès, lors de l’audience du mardi dernier...

Nous vous recommandons

Droits et Justice

Le Maroc va extrader vers les États-Unis un Français poursuivi par le FBI

L’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, en prison au Maroc et accusé de piratage par le FBI, aura lieu dans les tout prochains jours. Le gouvernement marocain a déclenché la procédure, à travers la signature du décret...

La justice espagnole s’intéresse au fils de Brahim Ghali

Une employée de l’hôpital San Pedro de Logroño où a été admis Brahim Ghali, a assuré lundi lors de sa comparution par visioconférence devant le juge du tribunal de Saragosse, que le fils du leader du Front Polisario, Luali Brahim sid El Moustapha, serait...

La maire de Rabat menacée de révocation

Les élus du PJD et de la FGD, partis d’opposition au conseil municipal de Rabat, ont adressé vendredi une requête au wali de la région pour révoquer la maire, Asmaa Rahlalou, qui a fait appel à son mari comme avocat de la commune dans un dossier devant la...

Maroc : grève des avocats contre les mesures fiscales du PLF 2023

Depuis mardi, les tribunaux marocains sont à l’arrêt suite à un mouvement de grève des avocats, qui protestent contre les nouvelles mesures fiscales les concernant contenues dans le PLF 2023.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du...

Mafia marocaine

Mafia marocaine : Ridouan Taghi est entré au Maroc avec un faux passeport

S’il a réussi pendant des années à semer la police, c’est parce que Ridouan Taghi, l’un des chefs de la mafia marocaine à Amsterdam, avait un vrai faux passeport. Ce document de voyage lui a même servi à entrer sur le territoire...

Mocro-Maffia : « Celui qui parle mourra »

La «  Mocro-Maffia  » sème la terreur aux Pays-Bas. Plusieurs hommes politiques, avocats et journalistes néerlandais ont été déjà la cible de ces organisations mafieuses marocaines. Dernière personnalité en date  : le Premier ministre, Mark...

La princesse Amalia menacée par la mafia marocaine ? Ridouan Taghi dément

La mafia marocaine, avec à sa tête Ridouan Taghi, aurait dans son viseur la princesse Amalia des Pays-Bas et le premier ministre Mark Rutte, selon la presse locale. « Un non-sens total et absurde », selon Inez Weski, avocate du mafieux néerlandais...

Comparution de Ridouan Taghi, cerveau présumé de la « Mocro-mafia » à Amsterdam

Le procès du trafiquant de drogue Ridouan Taghi, l’un des chefs de la mafia marocaine et de 16 autres suspects s’est ouvert, lundi 22 mars 2021, à Amsterdam devant un tribunal hautement sécurisé, et devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2022. Tous sont...

Malaga : un Marocain retrouvé criblé de balles dans sa voiture

Un Marocain de 40 ans a été retrouvé mort au volant de sa voiture, tôt dimanche matin sur l’autoroute Benahavis, dans la région de la Costa del Sol. Une enquête a été ouverte par les services de la Guardia...