Des MRE spoliés en appellent au roi Mohammed VI

17 juin 2022 - 20h20 - Ecrit par : S.A

Se trouvant dans une situation d’« extrême vulnérabilité », un collectif de victimes de spoliations immobilières et de détournement d’héritages appelle le roi Mohammed VI au secours.

« À ce jour, aucune victime n’a retrouvé ses droits. […] La justice est sciemment maintenue dans l’irrationnel absolu et le système dans son intégralité est paralysé par des pratiques inadmissibles », dénoncent les victimes de spoliations immobilières représentées par l’Association pour le Droit et la Justice au Maroc (ADJM) dans une correspondance adressée au souverain. Parmi elles, des étrangers mais aussi des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Elles affirment avoir à plusieurs reprises alerté toutes les institutions et ministères susceptibles de leur venir en aide aux victimes afin d’éradiquer les spoliations et les détournements d’héritages, rapporte Hespress. Sans succès.

À lire : Spoliation immobilière : une association appelle Mohammed VI au secours

Même les directives royales exprimées le 26 décembre 2016 « ne sont suivies d’aucun effet », regrettent les victimes. « Le douloureux et amer constat qui s’impose, c’est qu’il est aujourd’hui totalement impossible aux victimes d’obtenir le respect de leurs droits malgré vos directives », signalent-elles au roi Mohammed VI. « À ce jour, la situation sur ce thème extrêmement grave reste inchangée […] La criminalité foncière et immobilière au travers de centaines de dossiers faisant des milliers de victimes dans tout le royaume et au-delà a des effets désastreux non seulement sur des citoyens et autres victimes trop souvent en situation de vulnérabilité, mais pèse aussi de tout son poids et terni l’image à l’international du Royaume tout entier ».

À lire : Victime d’escroquerie, un couple d’investisseurs étrangers appelle Mohammed VI au secours

Selon le collectif, le système judiciaire dans son intégralité a été « infiltré par des réseaux criminels » qui se seraient « implantés durablement dans toutes les institutions et administrations, rendant ainsi impossible à quiconque qui se heurte à ce fléau d’obtenir le respect fondamental et légitime du droit à la propriété ». La loi (39/08 article 2) de 2011 est « destinée à favoriser les réseaux criminels plutôt que les victimes », critique-t-il. Face à ce phénomène qui perdure, les victimes se tournent une fois de plus vers le roi Mohammed VI : « Vous êtes le seul et unique garant du respect fondamental de la justice pour tous, qu’ils soient citoyens, étrangers, ou résidents à l’étranger. »

Tags : Spoliation immobilière au Maroc - Immobilier - Mohammed VI

Aller plus loin

La justice marocaine se penche sur une affaire de spoliation immobilière

Le tribunal de première instance de Témara examine l’affaire du projet immobilier "Les jardins de Cabo Negro". Une escroquerie de grande ampleur qui a fait de nombreuses...

Spoliation immobilière à Casablanca : les vrais propriétaires ont enfin obtenu justice

Après 12 ans de procédure judiciaire, l’affaire Brissot, l’un des plus célèbres cas de spoliation foncière au Maroc, a connu son épilogue au début du mois de mars. Les principaux mis...

Victime d’escroquerie, un couple d’investisseurs étrangers appelle Mohammed VI au secours

Initiateurs d’un projet dénommé "Marrakech, capitale culturelle africaine 2020", Eliza Boumah et son époux, Philippe Brun, disent être victimes d’une escroquerie orchestrée par une...

Spoliation immobilière : une association appelle Mohammed VI au secours

L’Association droit et justice au Maroc (ADJM) appelle une fois de plus le roi Mohammed VI à lui prêter main forte pour une affaire de spoliation...

Nous vous recommandons

Yvan Colonna agressé pour avoir « mal parlé du prophète Mohammad »

Yvan Colonna, 61 ans, condamné à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998 a été agressé le 2 mars dernier par un détenu de 36 ans, condamné pour terrorisme à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône). Le parquet national...

Le Maroc refoule des MRE à Sebta

Plusieurs familles de Marocains résidant en Europe ont été bloquées à la frontière de Tarajal par les autorités marocaines pour non-respect des exigences sanitaires liées au Covid-19. Elles ont été invitées à retourner en Espagne, provoquant un embouteillage...

L’Espagne « ne doit pas » changer sa position sur le Sahara

L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères pendant la Transition, et ancien délégué du gouvernement au pays basque, Marcelino Oreja, estime que l’Espagne, fidèle à ses principes et aux valeurs de l’Union européenne, ne devrait pas changer sa position...

Coupe arabe : voici la prime des Marocains s’ils battent l’Algérie

La Fédération royale marocaine de football versera une grosse prime aux Lions de l’Atlas en cas de victoire contre l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe des nations 2021. De quoi motiver les poulains de Houcine...

L’Algérie réagit à l’adoption par la Ligue arabe d’une carte du Maroc intégrant le Sahara

Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, a réagi aux informations faisant état de l’adoption par la Ligue arabe d’une carte du Maroc intégrant le Sahara recommandée à ses organes et organisations. Il...

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

L’acquisition par le Maroc de drones turcs, de drones kamikazes israéliens et des avions de guerre américains, semble de plus en plus inquiéter l’Espagne.

Le Danemark refoule les oranges marocaines

Le Danemark a alerté sur une forte présence de résidus du pesticide Chlorpyrifos dans les oranges marocaines importées par les Pays-Bas. Ce pesticide a été interdit d’utilisation par l’Union européenne depuis décembre 2019 en raison de sa dangerosité...

La reprise du tourisme dépend des conditions d’accès au Maroc

Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT) se félicite de l’annonce de la réouverture de l’espace aérien marocain. Il estime que la reprise du secteur touristique frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19 dépend des...

Une juge pensait se marier à quelqu’un de son rang ...

La Chambre d’appel du tribunal correctionnel de Rabat a condamné à quatre mois de prison ferme, un jeune vendeur de friperie pour usurpation du titre de juge. L’accusé s’est fait passer pour un juge et a essayé d’escroquer une magistrate en la demandant en...

Médecins étrangers : quels pays ciblés par le Maroc ?

Le Maroc va prochainement accueillir sur son sol les premiers médecins étrangers. Le cadre légal existe déjà avec l’adoption d’une nouvelle loi relative à l’exercice de la médecine, notamment, les dispositions concernant la facilitation des conditions d’accès...