Une nouvelle stratégie entre le patronat et le ministère des MRE

16 janvier 2021 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : J.K

Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ont tenu une réunion mercredi dernier dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie nationale au profit des Marocains à l’étranger (MRE). 

Cette rencontre a pour objectif de renforcer la coopération entre les MRE et la CGEM et de dynamiser la participation de ces entrepreneurs aux divers chantiers de développement et de relance économique, mis en place par le Roi Mohammed VI, ont affirmé les deux parties dans un communiqué parvenu à la MAP, jeudi. Ce projet permettra de mobiliser les entrepreneurs marocains résidant en Belgique, en apportant un appui institutionnel aux entreprises accompagnées dans la réalisation de leurs projets au Maroc, a expliqué la ministre déléguée chargée des MRE, Nezha El Ouafi, indiquant que son département est engagé à faire des Marocains entrepreneurs du monde (MeM), des acteurs principaux dans le développement durable au Maroc et contributeurs essentiels dans l’élaboration des plans de relance économique.

Pour sa part, M. Amor a souligné le rôle des MeM choisis dans le cadre du projet Maghrib Belgium Impulse (MBI), précisant qu’ils doivent soutenir leurs compatriotes marocains entrepreneurs, dans les efforts de la relance économique post Covid-19. Les bénéficiaires n’ont pas manqué de donner leur témoignage et d’apprécier l’impact « positif » de ce programme dans le succès de leurs projets, tout en soulignant la nécessité d’un apport supplémentaire sur le plan financier, afin de surmonter les séquelles de la pandémie du Covid-19.

Au cours de la réunion, le ministère délégué et la 13ᵉ région de la CGEM ont renouvelé leur engagement à poursuivre leur appui à ce programme et à améliorer leur partenariat pour l’élaboration d’autres projets portés par les MeM, dans le but d’informer sur les différentes opportunités d’investissement dans les 12 régions du Maroc et d’attirer plus d’investisseurs marocains résidant à l’étranger, a conclu le communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Croissance économique - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) - Développement - Crise économique - Ministère des Marocains résidant à l’étranger - Nezha El Ouafi

Aller plus loin

56 MMDH ont été transférés par les MRE vers le Maroc à fin octobre

Sur les dix premiers mois de 2020, le flux net des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc s’est encore dégradé pour atteindre 11,69 milliards de dirhams, soit une...

Covid-19 : les transferts d’argent de la diaspora vers les pays en développement se font rares

Les mesures prises dans de nombreux pays en vue d’arrêter la propagation du nouveau coronavirus (covid-19), ont engendré bien de conséquences sur différents secteurs, sur le...

MRE : combien d’entre eux sont-ils titulaires de diplômes supérieurs ?

Nezha El Ouafi, ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) s’active pour la détection des compétences marocaines résidant à l’étranger. Son département...

Maroc : La CGEM plaide pour la reprise du tourisme médical

La crise économique liée au nouveau coronavirus touche très durement le Maroc, notamment concernant les rentrées de devises. Parmi les secteurs impactés, celui du tourisme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...