ADM : les syndicats accusent Anouar Benazzouz de mauvaise gestion

12 juillet 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Trois syndicats du secteur routier accusent le patron de la Société Nationale des autoroutes du Maroc (ADM), Anouar Benazzouz, d’avoir conclu de manière précipitée et improvisée, des accords et des marchés sans aucun gain pour l’entreprise.

Les trois syndicats sont affiliés à la centrale syndicale l’Union marocaine du travail (UMT) ; au Syndicat national des cadres de l’ADM, au Syndicat national des employés des centres d’exploitation de l’ADM et au Syndicat national des administrateurs, techniciens et agents d’exécution de l’ADM, détaille Al 3omk, ajoutant qu’ils lui reprochent, par ailleurs, le non-respect d’accords signés avec les partenaires sociaux relatifs au droit du travail et aux libertés syndicales. Dans leur document, ils dénoncent l’ambiguïté, l’improvisation, la confusion, la gestion solitaire qui caractérisent la gestion de Benaâzzouz, notamment à travers des marchés conclus avec certains bureaux d’études, en l’absence de toute approche participative.

A lire : En pleine crise financière, Autoroutes du Maroc sollicite l’aide de l’État

Poursuivant la liste de leurs griefs, les syndicats citent également le mépris des ressources humaines qui ont pourtant un rôle stratégique dans le développent de la qualité des services fournis aux usagers des autoroutes nationales et de ce secteur économique d’une manière générale. Aussi, les trois syndicats appellent-ils l’autorité de tutelle à exiger de la direction, le respect de la loi et de ses multiples engagements et à finir avec les persécutions et atteintes aux libertés syndicales, particulièrement durant et après les élections professionnelles.

Sujets associés : Autoroutes du Maroc (ADM) - Syndicat - Ministère de l’Equipement et du Transport - Anouar Benazouz

Aller plus loin

Autoroute du Maroc entretient plus de 150 km de chaussée par an

La société nationale des Autoroutes du Maroc consacre chaque année une enveloppe d’environ 500 millions de dirhams pour assurer l’entretien de plus de 150 km de chaussée...

Colère contre Autoroutes du Maroc

En cherchant indirectement à imposer son service “Jawaz”, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) attise la colère des usagers.

Rabat : la gestion des projets INDH entachée de corruption

Certains responsables chargés de la gestion des projets de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH) sont accusés de clientélisme et de corruption. Plusieurs...

En pleine crise financière, Autoroutes du Maroc sollicite l’aide de l’État

La crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur Autoroutes du Maroc (ADM) au point que la société a besoin de l’aide de l’État pour éponger sa dette. Tant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : nouvelles autoroutes en projet

De nouveaux projets d’autoroutes sont en cours de planification et de réalisation au Maroc. Les autoroutes existantes ne sont pas en reste puisqu’elles bénéficient d’amélioration en vue de fluidifier le trafic.

Autoroutes du Maroc : le parlement s’en mêle

Une mission parlementaire sur la société nationale des autoroutes du Maroc a été constituée pour identifier notamment les problématiques et les dysfonctionnements liés aux équilibres budgétaires d’ADM.

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Les députés marocains s’intéressent aux autoroutes

Une mission d’information dédiée aux autoroutes devrait être bientôt créée. Les groupes de la majorité et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’attendent que le feu vert du bureau de la Chambre des représentants.

Face à la crise de l’eau, le Maroc prend des mesures urgentes

Le déficit en eau potable préoccupe le ministre de l’Équipement et de l’Eau, qui a présidé en fin de semaine dernière la réunion du Comité national chargé du suivi de la situation de l’eau.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.