Irrigation goutte-à-goutte : déjà plus de 600  000 hectares équipés au Maroc

10 juin 2021 - 07h40 - France - Ecrit par : J.K

Le programme de généralisation du système de goutte-à-goutte s’est fortement développé ces dernières années au Maroc avec, aujourd’hui, quelque 600 000 hectares couverts, dont 40 000 rien que pour la région Casablanca-Settat.

En 2008, où la feuille de route du Plan Maroc Vert (PMV) a été lancée, seulement 160 000 hectares étaient irrigués. Ce chiffre est aujourd’hui de plus de 600 000 hectares. Ainsi, le Maroc a désormais un taux de micro-irrigation d’environ 7 %, soit environ le double de la moyenne internationale. Bien que le pays soit encore loin d’Israël, numéro 1 mondial, avec 75 % de ses espaces publics et des plantations agricoles micro-irrigués, il dépasse largement la France, première puissance agricole européenne ayant un taux d’irrigation d’environ 5 %.

Si le Maroc a pu atteindre cet exploit, c’est en partie grâce à la subversion instaurée par l’État dans le cadre du PMV. Ce programme qui a pris fin il y a quelques mois, a été rallongé d’un an, en attendant l’instauration des grandes lignes du nouveau mécanisme en la matière et dans le sens de la Stratégie Génération Green 2020-2030.

Toutefois, ce mécanisme sera sélectif et plus rigoureux, ont indiqué des sources proches du dossier citées par Challenge, soulignant qu’une enveloppe sera mise en place pour la protection et le maintien de l’effort de l’équipement en techniques d’irrigation économes en eau, en attendant d’atteindre la barre du million d’hectares micro-irrigués d’ici 2027, en phase avec le but du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation.

Sujets associés : France - Eau - Israël - Agriculture - Nature - Développement

Aller plus loin

Le Maroc sécurise l’approvisionnement en eau du nord du pays

Le Maroc a mis en place un plan d’urgence pour sécuriser l’alimentation en eau des populations de Tanger et Targuist. Ce plan est estimé à 360 millions de DH.

Une étude internationale se penche sur la qualité des eaux souterraines marocaines

La fragilité de l’équilibre en eau dans le sud-est marocain, une région déjà en situation de stress hydrique, a fait l’objet d’une étude publiée dans le journal international «...

De la technologie espagnole pour irriguer la région d’Agadir

Le Maroc vient d’acquérir des équipements hydrauliques auprès d’Hidroconta, société espagnole basée à Murcie, pour irriguer près de 5 000 hectares de terres.

Maroc : les problèmes de la pénurie d’eau, un véritable casse-tête

Le Maroc est confronté à un phénomène de pénurie d’eau. Pour tenter de régler cette problématique, le royaume devra adapter ses réponses aux changements climatiques.

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.