Le système bancaire marocain confronté à la dégradation de la qualité des actifs

20 novembre 2020 - 21h30 - Ecrit par : J.K

Les banques marocaines doivent s’attendre à une dégradation des qualités des actifs. Le Royaume fera face à quatre principaux risques dans ses systèmes bancaires à l’avenir, a indiqué Standard & Poor’s (S&P) dans son dernier rapport en date du 17 novembre 2020.

L’économie mondiale et les systèmes bancaires en particulier, doivent encore subir l’impact de la pandémie pendant au moins 3 ans, fait part S&P dans son dernier rapport, où figurent six pays en Afrique, à savoir, le Maroc, l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Tunisie, le Kenya et l’Égypte.

Les secteurs bancaires du Nigeria et de la Tunisie, seront les plus impactés par les séquelles du Covid-19 sur le plan continental, informe l’agence de notation dans son rapport. Ainsi, au Nigeria, la croissance bancaire connaîtra une reprise très lente avec une contraction du PIB de 3,8% en 2020 et de 2% en moyenne en 2021-2022, une dépréciation du naira et une volatilité des prix du pétrole, informe Financial Afrik

En Tunisie, le risque sera plus élevé sur la rentabilité des banques en 2021-2022. En Égypte, le ralentissement économique entraînera une hausse des pertes de crédit pour les banques passant à 200 bps- 240 bps en 2020-2021. Quant au Kenya, son déficit budgétaire atteindra près de 8% en 2020-2021 et une augmentation considérable de la dette extérieure.

Figurant parmi les deux pays moins touchés, le Maroc connaîtra une dégradation des qualités des actifs de ses banques, surtout dans le secteur du tourisme et le développement immobilier. L’économie se contractera de 5,5% en 2020 avant une reprise progressive de 4,2% en moyenne en 2021 et 2022. L’Afrique du Sud verra le crédit total du secteur privé se contracter d’environ 80% du PIB jusqu’en 2021.

En ce qui concerne le secteur bancaire mondial, l’agence américaine est pessimiste. " Le rétablissement des systèmes bancaires dans le monde au niveau pré-Covid-19 sera lent, incertain et très variable selon les zones géographiques " a averti Emmanuel Volland, analyste de crédit chez S&P Global Ratings.

Tags : Banques - Développement

Aller plus loin

Standard & Poor’s dégrade la note du Maroc

Dans sa dernière publication, l’agence de notation Standard & Poor’s a confirmé la note du Maroc à BBB- et note une perspective négative.

Maroc : les crédits bancaires aux entreprises privées en hausse

Les crédits bancaires aux entreprises privées ont enregistré une hausse de 5,2% au premier semestre 2020, a indiqué Bank Al-Maghrib (BAM).

La clôture des comptes divise banques et clients

La Direction de la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib (BAM) a fait le point des actions menées en 2019, notamment les réclamations portant sur la clôture des comptes. Il...

Forte hausse de la dette des ménages

Dans son Rapport annuel 2019 sur la supervision bancaire, Bank Al-Maghrib (BAM) a relevé que l’endettement des ménages poursuit sa croissance, atteignant en 2019, 358,6 milliards...

Nous vous recommandons

CAN 2022 : Halilhodzic ne veut pas de Ziyech au Cameroun

Évincé de la sélection nationale pour manque de discipline, Hakim Ziyech n’a apparemment pas fini d’expier ses fautes. Malgré les nombreux appels au règlement du différend, Vahid Halilhodzic persiste et ne veut pas revenir sur sa décision. À moins d’une...

Alors qu’elle devait être amputée au Maroc, Nour opérée avec succès en Espagne

La petite Nour, 5 ans, a été opérée avec succès à l’unité de chirurgie orthopédique et de traumatologie infantile de l’hôpital universitaire Virgen de la Arrixaca à Murcie. La jeune Marocaine qui ne pouvait se déplacer qu’en rampant, tient désormais sur ses deux...

Le Medgaz désormais prêt à satisfaire l’Espagne

Après la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, le Medgaz est devenu la seule alternative de l’Algérie pour continuer à fournir du gaz à l’Espagne. Mais de capacité plus réduite que le GME, ce gazoduc...

Imaan Hammam en met plein la vue lors d’un gala américain

La top modèle maroco-égyptienne Imaan Hammam a fait une apparition remarquée sur le tapis rouge du gala annuel du Prince’s Trust qui s’est tenue jeudi 28 avril au Cipriani 25 Broadway, à New York, aux...

Voici les marques d’eau embouteillée les plus appréciées des Marocains

Au Maroc, une dizaine de marques d’eau embouteillée sont commercialisées sur le marché. Les plus importantes sont, et de loin, Sidi Ali, Ain Saïss et Sidi Harazem.

Maroc : des bonbonnes de gaz retirées du marché

Les bonbonnes de gaz de plus de 40 ans seront désormais retirées du marché. Le gouvernement a décidé de les interdire pour éviter les multiples drames dont elles sont la source.

Le roi annule les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 22ᵉ anniversaire d’intronisation du roi Mohammed VI ont été reportées en raison de la pandémie de Covid-19.

Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

Condamné en 2011 à douze ans d’emprisonnement pour son évasion de la prison de Bruges, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki continue de purger sa peine non loin de Rabat. Dans un entretien téléphonique accordé à HLN, il a évoqué divers sujets concernant sa vie...

L’Algérie use de subterfuges pour réduire la quantité de gaz fournie à l’Espagne

Non contente d’augmenter le prix du gaz fourni à l’Espagne, l’Algérie prétexte de « problèmes techniques » liés à l’extension du Medgaz, pour réduire la quantité de gaz qu’elle livre au pays.

Quelle est l’évolution des prix à Tanger ?

À fin octobre dernier, l’indice des prix à la consommation (IPC) a connu à Tanger, une hausse de 0,4 % par rapport au mois précédent.