Tanger réclame une troisième station de dessalement des eaux usées

30 décembre 2020 - 13h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’Observatoire pour la protection de l’environnement et des monuments historiques de Tanger et plusieurs associations de la société civile de la ville, ont lancé une pétition exigeant la création d’une troisième station de traitement des eaux usées à Tanger. La pétition est adressée au président de la commune urbaine de la ville de détroit.

Par cette initiative, les signataires cherchent à contribuer à l’augmentation de la quantité d’eaux usées traitées, réutilisées dans l’arrosage des espaces verts. Une troisième station de dessalement des eaux usées pourrait aider à préserver l’eau potable comme ressource vitale et à lutter contre la pollution résultant du rejet d’eaux polluées dans les fleuves et la mer.

Pour l’Observatoire, la pétition s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la démocratie participative et des rôles constitutionnels de la société civile. En plus de cela, la pétition intervient dans un contexte marqué par une pénurie d’eau, alors que la demande est de plus en plus croissante.

Actuellement, la ville de Tanger dispose de deux stations de traitement des eaux usées. Il y a la station de prétraitement située dans la localité de Bouknadel. Elle est d’une capacité globale de plus de 170 000 m3/jour. La seconde station d’épuration est située à Boukhalef et sa capacité de traitement ne dépasse pas 20% de la quantité de déchets liquides de la ville.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Eau - Environnement

Aller plus loin

Agadir : les eaux usées traitées pour arroser les parcs

Pour résoudre le problème de la rareté des ressources en eau, la Régie autonome multi services d’Agadir (RAMSA) a engagé des investissements en vue de la réutilisation des eaux...

Lantania va construire une station de traitement des eaux usées à Salé

L’entreprise espagnole Lantania vient d’obtenir les autorisations nécessaires pour la construction au Maroc d’une station de traitement des eaux usées pour un total de 8,9...

Démarrage imminent des essais de la station de dessalement de Laâyoune

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), s’est rendu lundi sur le site abritant la station de dessalement de Laâyoune. Abderrahim...

Des agriculteurs utilisent des eaux usées pour irriguer leurs cultures

Dix agriculteurs ont été arrêtés dans la province d’El Kelaa des Sraghna par les autorités préfectorales. Il leur est reproché d’avoir irrigué des cultures avec des eaux usées....

Ces articles devraient vous intéresser :

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.