Tarik Ramadan anime un débat sur la femme à Casablanca

28 mars 2011 - 16h45 - Culture - Ecrit par : J.L

Le chercheur et penseur suisse d’origine égyptienne, a indiqué samedi lors d’une conférence à Casablanca, que le partage de la responsabilité entre l’homme et la femme dans les sociétés arabo-musulmanes, constitue un point essentielle pour la préservation de la dignité de la femme.

Tarik Ramadan qui intervenait lors d’une conférence débat organisée par la fondation de la mosquée Hassan II de Casablanca, sous le thème : "La femme dans l’Islam, dignité et vie privée", a expliqué que l’acceptation du discours de la responsabilité commune au sein des sociétés arabes et musulmanes, dépend de la lecture faite du Coran, loin de certaines interprétations qui se font en fonction des us et coutumes.

L’éducation des enfants dès leur jeune âge sur le principe de la responsabilité partagée et mutuelle, estime Tarik Ramadan, est un facteur essentiel pour les sensibiliser à ce sujet, afin que l’exercice de ces responsabilités constitue plus tard un facteur de confort psychologique et non une source d’altercations.

Au cours de son intervention, Tarik Ramadan, a affirmé que le "Maroc constitue une exception dans le monde arabo-musulman pour ses libertés et sa tradition".

Tarik Ramadan, 49 ans, est le petit-fils de Hassan Al-Banna, le fondateur de l’organisation islamiste des Frères Musulmans en 1928 en Egypte. Persécuté par le régime du Roi Farouk, Hassan Al Bana a été assassiné en 1949. En 1958, les parents de Tarik Ramadan partirent se réfugier en Suisse, où sont nés leurs deux enfants, Tarik et Hani.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Religion - Conférences - Femme marocaine - Tariq Ramadan

Ces articles devraient vous intéresser :

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains internautes adhèrent à l’idée, d’autres la réprouvent fortement.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.