Tariq Ramadan crée un centre de recherche et de formation

29 août 2020 - 07h00 - Monde - Ecrit par : I.L

Le théologien et essayiste suisse Tariq Ramadan veut créer un "Centre de recherche et de formation". Dénommé "Chifa", Il s’occupera de des cours de "féminisme" et d’"éthique qui devraient commencer dès la mi-octobre.

Dans un message sur sa page Facebook, l’universitaire a indiqué que ces cours seront enseignés par une équipe d’une douzaine de professeurs réputés sur des thèmes de la religion, de la spiritualité, de l’humanisme, de la psychologie, du féminisme, de l’écologie, de l’enseignement, de l’éthique, du colonialisme, du racisme, du droit, de l’économie.

Pour Tarik Ramadan, l’approche de Chifa et ses enseignements se donnent comme objectifs de traduire la notion de ’guérison’ dans toutes ses acceptions. (…) "Chercher son équilibre et, sans être ’malade’, s’attacher à ’guérir’ de ses fêlures, de ses manques et de ses dysfonctionnements apparents et cachés", ajoute-t-il.

Ce projet initial qui devrait se dérouler sur un cycle de trois ans sera suivi d’un second : "Chifa Solidarity". Celui-ci devrait se concentrer sur la réalité carcérale, l’accompagnement des migrants et l’encouragement à l’éducation partout dans le monde.

Il devra également rassembler des témoignages et collecter des fonds pour soutenir les migrants ou pour fournir du matériel scolaire. "Chifa Solidarity" sera également soutenu par les cours Chifa, annonce le théologien. "Un pourcentage (15%) des frais d’inscription de nos étudiants sera directement affecté à ce fonds de solidarité", promet-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Suisse - Education - Tariq Ramadan

Aller plus loin

Tariq Ramadan : "Je suis victime d’un acharnement judiciaire"

L’islamologue Tariq Ramadan, poursuivi pour plusieurs viols, se dit victime d’un acharnement judiciaire. Depuis sa mise en examen, le 13 février, pour le viol de deux nouvelles...

Tariq Ramadan mis en examen pour deux autres affaires de viol

Tariq Ramadan a été inculpé pour le viol de deux autres femmes, au terme de son interrogatoire au Tribunal de Paris.

Tariq Ramadan de retour devant le procureur

Les ennuis de l’islamologue suisse Tariq Ramadan avec la justice sont loin de connaître une fin. Alors qu’il avait déjà été inculpé en France pour quatre viols qu’il conteste,...

Nouveau rebondissement dans l’affaire Tariq Ramadan

Henda Ayari et Mounia Rabbouj, deux accusatrices de Tariq Ramadan, dénoncent un probable conflit d’intérêt chez deux des nouveaux avocats de l’islamologue avec qui elles avaient...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...