Tariq Ramadan devant le juge pour viol à Genève

7 décembre 2022 - 10h20 - Monde - Ecrit par : A.T

Les déboires judiciaires se poursuivent pour Tariq Ramadan. Accusé de viol, l’islamologue suisse sera bientôt jugé à Genève par le Tribunal correctionnel.

L’affaire remonte à 2008. Une Suissesse surnommée « Brigitte » par les médias, a accusé le théologien de l’avoir entraînée dans une chambre d’hôtel le soir du 28 octobre de cette année-là, rappelle RTS. Une plainte a été déposée, la femme affirmant qu’il l’aurait soumise à des actes sexuels brutaux, accompagnés de coups et d’insultes.

Saisi, le Parquet genevois avait ouvert une instruction en 2018. Quatre ans après, Tariq Ramadan sera finalement jugé pour « viol » et « contrainte sexuelle ». « Il reviendra aux juges de restituer la totale innocence de Tariq Ramadan », ont réagi les avocats de l’islamologue. Ils se disent sereins pour leur client.

A lire : Un amende pour Tariq Ramadan pour avoir divulgué le nom de "Christelle"

« Notre cliente est soulagée par cet acte d’accusation qui confirme le statut de victime et décrit la nuit d’horreur qu’elle a vécue à l’automne 2008 », ont commenté, de leur côté, les avocats de la plaignante.

Pour rappel, d’autres accusations similaires ont été portées à l’encontre de l’islamologue en France. L’été dernier, le parquet de Paris avait requis un procès pour des soupçons de viols commis entre 2009 et 2016 sur quatre femmes.

Sujets associés : Droits et Justice - Suisse - Tariq Ramadan - Violences et agressions

Aller plus loin

Acquittement en Suisse de Tariq Ramadan : la plaignante fait appel

Jugé pour une affaire de viol qui remonte à 2008, l’islamologue Tariq Ramadan a été acquitté ce mercredi 24 mai 2023 par le tribunal correctionnel de Genève. Insatisfaite du...

Tariq Ramadan face à la justice : ouverture du procès pour viol à Genève

Le procès pour viol de l’islamologue Tariq Ramadan s’ouvrira lundi 15 mai devant le tribunal correctionnel de Genève.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...