Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

26 octobre 2022 - 19h00 - Economie - Ecrit par : P. A

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Le thé vert est l’un des produits les plus essentiels au Maroc, avec une consommation intérieure estimée à 75 000 tonnes par an dont 25 % importées de Chine, fait savoir Les Inspirations Éco. Selon Mohamed Astaib, président de l’Association marocaine des industries du thé et du café (AMITC), cité par le quotidien, « l’intervention massive et simultanée sur les marchés internationaux [en 2020]… a entraîné la hausse vertigineuse du tarif du fret maritime qui est passé de 6 000 dollars à pratiquement 20 000 dollars pour un conteneur de 40 pieds ».

À lire : Voici les marques de thé les plus appréciées des Marocains

Les opérateurs économiques essaient de trouver des alternatives pour éviter une nouvelle hausse pour ne pas impacter le consommateur marocain. « Les prévisions d’une amélioration de la situation sont minces… Les institutions financières internationales prédisent que l’année 2023 sera une année de récession durant laquelle le taux de croissance connaîtra un fléchissement certain », précise la même source.

À lire : Le Maroc importe 70 000 tonnes de thé vert par an

« Nos déclarations d’importation, déposées auprès de la douane pour la mise à la consommation de nos produits, dégagent forcément une valeur déclarée plus élevée du fait de cette nouvelle parité du dollar par rapport au dirham marocain… Nos prix de revient sont doublement impactés, aussi bien par l’augmentation des prix à l’international que par la hausse de nos valeurs déclarées au niveau de la douane », explique en outre Mohamed Astaib. Pour le moment, aucune pénurie de thé vert ne se profile à l’horizon, mais une hausse des prix n’est pas à écarter.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Consommation

Aller plus loin

Le Maroc importe 70 000 tonnes de thé vert par an

L’évolution du marché marocain du thé préoccupe l’Association marocaine des industriels du thé et du café (AMITC). Elle a reçu à Casablanca, une délégation de leurs homologues...

Voici les marques de thé les plus appréciées des Marocains

Au Maroc, quelque 400 marques de thé sont commercialisées par une centaine d’opérateurs. Les plus importants sont «  Sebaa  » et la Marocaine des thés «  Sultan  ».

La chaîne mondiale "Gong cha" (bubble tea) arrive au Maroc

Gong cha, la marque taïwanaise de thé à la croissance la plus rapide du monde, s’installe au Maroc dans le cadre de son partenariat avec le franchisé européen Mad Vision Group....

Le Maroc, premier consommateur mondial de thé vert chinois

Au fil des ans, le Maroc est devenu le plus grand importateur du thé vert chinois. En témoignent les dernières statistiques du Ministère du Commerce chinois.

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Prix du pain au Maroc : pas d’augmentation ... pour l’instant

Pas de hausse immédiate du prix du pain au Maroc, rassure la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries du Maroc. Face aux rumeurs qui circulaient ces dernières semaines, la Fédération a tenu à clarifier sa position dans un communiqué officiel.

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...