Tourisme au Maroc : chute des recettes en devises à 60% en 2020

28 août 2020 - 15h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le secteur touristique marocain, fortement impacté par la crise sanitaire, est confronté à une baisse des recettes en devises. Ce recul est estimé depuis le début de l’année à 60% de ses recettes.

Au premier trimestre, le secteur a connu un recul de 7 % de sa valeur ajoutée contre une augmentation de 2,9 % en 2019, selon les dernières statistiques. Pendant le déconfinement, la crise s’est prolongée et a entraîné un recul important au niveau des recettes qui ont cumulé une baisse de 71 % au titre du 2ᵉ trimestre, soit une perte de 11 milliards de DH. En six mois, cette baisse s’est établie à 33,2 %, soit 11 milliards de DH, constate Actueco.

S’agissant des arrivées touristiques, elles ont connu une baisse de 63 % à fin juin contre 59 % pour les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés de 59 %. En juin, par contre, le nombre de nuitées s’est élevé à 68 199, soit une baisse de 97 % en une année. Pour les analystes de la DEPF, le secteur devrait connaître une amélioration de sa situation dans les tout prochains jours, notamment au niveau du tourisme local avec la relance du secteur favorisé également par la reprise des vols domestiques, le 25 juin passé.

En ce qui concerne le retrait du flux des arrivées internationales, il devrait s’établir entre 60 et 80 %, selon l’Organisation mondiale de tourisme (OMT). Comme conséquence, elle devrait entraîner un recul des dépenses touristiques mondiales estimé entre 800 et 1000 milliards de dollars soit −60% par rapport à l’année précédente. Dans une note de conjoncture, la DEPF a informé que l’impact de cette crise pour l’année 2020 au Maroc équivaut à une baisse de 69 % pour les arrivées touristiques, de 60 % pour les recettes en devises et d’environ 50 % pour les emplois.

Le gouvernement, via son ministre du Tourisme a élaboré un contrat programme, signé le 3 août 2020 au profit du secteur. Celui-ci qui couvre la période de 2020-2022 vise à insuffler une nouvelle dynamique, grâce à ses 21 mesures afin d’accompagner sa relance et sa transformation, via trois objectifs majeurs, notamment, préserver le tissu économique et l’emploi, accélérer la phase de redémarrage et poser les bases d’une transformation durable pour le secteur.

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : bouffée d’oxygène pour le secteur touristique

Les entreprises du secteur touristique touchées par les effets du coronavirus continueront de bénéficier du soutien de l’État marocain jusqu’au mois de mars 2021. C’est le fruit...

Maroc : les professionnels du tourisme se réjouissent de l’ouverture des frontières

Le gouvernement a accédé à certaines doléances des professionnels du secteur du tourisme en ouvrant les frontières aux étrangers. Une décision qui apporte une lueur d’espoir aux...

Maroc : les autorités font une fleur aux professionnels du tourisme

Le gouvernement marocain donne une suite favorable à une requête adressée par les professionnels du tourisme. Celle-ci concerne la suppression du test sérologique et la durée de...

Tourisme au Maroc : de nouvelles mesures pour relancer un secteur en crise

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah a annoncé, mercredi de nouvelles mesures pour relancer le secteur touristique, en proie à de sérieuses difficultés dues au coronavirus....

Nous vous recommandons

Tourisme

Hausse de recettes touristiques grâce aux MRE

À fin août 2021, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 12,9 milliards de dirhams contre 4,8 MMDH à la même période un an auparavant.

La relance du tourisme interne au cœur des préoccupations des professionnels du secteur

En vue de donner un nouveau souffle au tourisme, sévèrement touché par la crise sanitaire du covid-19, les comités régionaux du tourisme (CRT), regroupant les professionnels du secteur, réfléchissent déjà aux stratégies à adopter. D’ores et déjà, ils ont...

Marrakech dans le top 10 des meilleures villes à visiter

Marrakech figure dans le top 10 des meilleures villes à visiter et où vivre dans le monde entier. C’est ce qui ressort du classement d’un magazine spécialisé.

Le Maroc à la reconquête des touristes français

Après deux ans de crise de Covid-19 qui ont frappé de pleins fouets l’activité touristique, le Maroc travaille à retrouver ses niveaux de performances de 2019 sur le marché français, premier marché...

Maroc : les loueurs de voitures réclament des mesures urgentes

Au Maroc, le secteur de location de voiture est en crise, avec à la clé des licenciements massifs. Inquiets, les professionnels réclament l’aide du gouvernement.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Passeport vaccinal obligatoire pour les mariages ? fake news selon les autorités

La photo d’un acte de mariage biométrique largement diffusée sur les réseaux sociaux et certains médias marocains est fausse, selon le ministère de la Justice. C’est également le cas pour l’obligation de passeport vaccinal pour la célébration d’un...

Laâyoune savoure son statut de ville épargnée par le coronavirus

La ville de Laâyoune au Maroc n’a enregistré aucune contamination au coronavirus depuis le début de la pandémie, il y a plus de deux mois. Un statut que savourent jalousement les habitants de la capitale du Sahara marocain, qui se sentent privilégiés et...

Covid-19 : le plaidoyer des experts marocains

Les experts de la Société marocaine de médecine d’urgence (SMMU) et de la Société marocaine d’anesthésie d’analgésie et de réanimation (SMAAR) plaident pour l’adaptation des moyens à l’intensité de la propagation du coronavirus dans le...

Covid-19 au Maroc : quid du taux de reproduction ?

Le taux de reproduction du Covid-19 au Maroc est stable à 1,2 depuis trois semaines. C’est ce qui ressort du bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique.

Maroc : un hôpital de campagne pour les cas asymptomatiques

La direction régionale de la Santé de Rabat-Sale-Kénitra a affirmé que l’hôpital de campagne de Sidi Yahya du Gharb s’occupe désormais des cas asymptomatiques. Cet établissement hospitalier avait été mis en place dans le cadre du suivi et de prise en charge...