Tourisme : quid de la reprise au Maroc ?

12 juillet 2020 - 15h30 - Economie - Ecrit par : G.A

La relance du secteur touristique reste une priorité pour les autorités marocaines. Elle tient une place de choix dans la 2ᵉ phase du « plan d’allègement du confinement sanitaire » entamée le 24 juin à travers une série de mesures en vue d’insuffler une nouvelle dynamique au secteur.

C’est au cours d’une réunion vendredi avec les professionnels du secteur, que le ministre de l’Intérieur a détaillé le plan de redynamisation du tourisme au Maroc. Abdelouafi Laftit a précisé qu’il s’agit de «  la reprise de l’activité touristique interne, la réouverture des établissements touristiques, la reprise des vols internes, l’ouverture des plages, la reprise des déplacements entre les zones d’allègement 1 et de la reprise du transport public ferroviaire et routier interurbain  ».

À toutes ces mesures s’ajoute la dernière décision selon laquelle «  les citoyens marocains ainsi que les résidents étrangers au Royaume et leurs familles pourront accéder au territoire national, à partir du 14 juillet 2020 à minuit par voies aérienne et maritime  ».

Des commissions locales mixtes ont été mises sur pied en vue de «  sensibiliser sur l’importance de respecter les mesures sanitaires préventives, afin d’éviter l’apparition de « foyers touristiques », précise-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tourisme : le nord du Maroc souffre

Les opérateurs touristiques marocains se sont mobilisés et attendent les touristes qui se font toujours désirer. Ils comptent sur la période estivale pour se refaire une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...