L’avis d’un spécialiste sur le "Tramdena", phénomène du Ramadan au Maroc

14 avril 2022 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

“Tramdena”, phénomène du ramadan au Maroc prend de l’ampleur chaque année. Le psychologue Reda Mhasni en décrypte les causes.

Lors de son passage sur l’émission hebdomadaire « Simana Fsaa » de Radio 2M, Reda Mhasni a expliqué que « ce qu’on appelle “Tramdinh” ou “Tramdena” est une théorie créée par la société marocaine pour expliquer un groupe de comportements répréhensibles qu’une personne qui jeûne exécute pendant le mois de ramadan et que celui qui développe un tel comportement est appelé “Mremden”".

À lire : Un premier jour de ramadan meurtrier au Maroc

Selon lui, le changement d’heure et d’espace est à l’origine de ce phénomène. « Le mois de Ramadan est un changement d’heure et d’espace, en particulier avec le retour du Maroc environ une semaine avant ce mois sacré à l’heure GMT et le changement des horaires de travail au cours de ce mois », a-t-il encore expliqué. Autre facteur majeur : la modification des heures de sommeil, qui provoque un trouble du sommeil. Le spécialiste a mis l’accent sur la grande importance du sommeil dans les facultés mentales et cognitives, notamment celles liées à l’attention volontaire et à la mémoire. Selon ses explications, les troubles du sommeil entraînent des perturbations.

À lire : "Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Reda Mhasni ajoutera que la personne qui jeûne souffre pendant le mois de ramadan de problèmes liés à la nutrition, en plus de la souffrance d’une personne toxicomane ou fumeuse de troubles du comportement, bien que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère le thé et le café comme étant addictif aussi. « L’absence de ces substances dans l’organisme du jeûneur le pousse à entrer dans une crise hormonale, physiologique et comportementale », a-t-il affirmé.

À lire : Fès : une discussion banale aboutit à un meurtre

De plus, « l’hypoglycémie abaisse le seuil de tolérance de la personne qui jeûne dans les affaires et les comportements qui lui sont indifférents tout au long de l’année », a ajouté Reda Mhasni, nuançant toutefois que le jeûne pendant le ramadan est une expérience hormonale qui varie d’une personne à l’autre.

Sujets associés : Ramadan 2023

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est...

Un premier jour de ramadan meurtrier au Maroc

Comme les mois de ramadan précédents, le phénomène “Tramdena” ou “mramden” a marqué le premier jour de jeûne. En tout, 5 personnes ont été tuées dimanche 3 avril dernier à Casablanca,...

Voici la date de l’Aïd Al-Fitr au Maroc

Le Centre international d’astronomie vient d’annoncer que le Maroc ainsi que la plupart des pays musulmans célébreront l’Aïd Al-Fitr le lundi 2 mai...

Fès : une discussion banale aboutit à un meurtre

À mi-chemin du mois sacré de Ramadan, la « Tramdina » vient de faire un mort à Fès. La victime, un quadragénaire et agent de sécurité n’a pas survécu à un coup violent reçu de la part...

Nous vous recommandons

Ramadan 2023

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles...

Le CFCM annonce la date du début de ramadan en France

En se basant sur les données scientifiques, le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, mardi 15 mars, la date de début du mois de ramadan.

Le Maroc et Israël célèbrent ensemble la Pâque juive et la fin du jeûne du Ramadan

Les ambassades d’Israël et du Maroc à Madrid vont organiser ce lundi, la pâque juive et la fin du mois du jeûne de ramadan. Une première commémoration conjointe depuis le rétablissement en décembre des relations diplomatiques entre les deux...

Espagne : musulmans et chrétiens offrent des repas de ramadan

Les chrétiens et les musulmans de Vizcaya en Espagne ont mené une action conjointe pendant ce mois de Ramadan. Ils ont distribué de la « harira » chaude aux personnes démunies.

Durant le ramadan, les Marocains dépensent plus et travaillent moins

Alors que les Marocains réduisent de près du quart leur masse horaire de travail au cours du mois de Ramadan, leur dépense de consommation, quelle que soit la classe sociale, s’accroit de 16,3 % par ménage. C’est ce que révèle une enquête réalisée sur...