Bientôt un tramway suspendu à Casablanca ?

29 septembre 2012 - 19h21 - Economie - Ecrit par : J.L

Casablanca voudrait se doter d’un tramway suspendu (monorail), un projet qui nécessitera entre 8 et 9 milliards de dirhams, contre 6 milliards pour la première ligne du tramway de la métropole économique.

Des techniciens du ministère de l’Intérieur conduits par Charki Draïss, ministre délégué à l’Intérieur, et Mohamed Sajid, maire de Casablanca, se rendront la semaine prochaine au Chili, pour étudier de près le tramway aérien chilien dont devrait être inspiré celui de Casablanca.

Cette deuxième ligne de tramway de 18 kilomètres, partira du quartier Moulay Rachid, traversera Sidi Othmane, Ben Msik et le Boulevard Mohammed VI, avant d’arriver aux boulevards Al Moukawama et Zerktouni.

En attendant, Casablanca étouffe et attend le lancement de la première ligne du tramway prévu le 12 décembre prochain. La ville enregistre au quotidien près de 11 millions de déplacements et 1,5 million de véhicules en circulation.

Au cours de ces dernières semaines, d’énormes bouchons rendent les déplacements infernaux. Ni le tramway, ni la nouvelle infrastructure routière prévue pour 2013, ne semblent suffire pour mettre fin au calvaire des Casablancais.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Charki Draiss - Mohamed Sajid - Chili - Routier - Tramway - Transport en commun - Métro Casablanca

Ces articles devraient vous intéresser :

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Les nouveaux tramways de Casablanca prennent forme à Barcelone (Audio)

Les nouvelles rames du tramway de Casablanca sont actuellement en cours de production à l’usine Alstom de Santa Perpetua de Mogoda, dans la région de Barcelone. D’après Patxi Bueno, directeur de l’industrie et de l’innovation, interrogé par RFI, ces...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.