Comment expliquer la forte hausse des transferts des MRE ?

11 décembre 2021 - 19h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions dont près d’un cinquième en Espagne, ont transféré beaucoup de fonds vers le Maroc pendant la crise sanitaire. À fin octobre, ces transferts ont atteint près de 8 milliards d’euros, soit 43,3 % de plus qu’en 2020.

Les transferts de fonds des MRE devraient s’établir à 8,325 milliards d’euros, selon les prévisions de l’Office des changes pour l’année 2021, alors que la Banque mondiale avait annoncé un montant de 143 millions de moins. Dans tous les cas, avec ce montant record enregistré cette année, les transferts de fonds des MRE représentent désormais 7,4 % du PIB du Maroc, selon la Banque mondiale, cité par le journal El Confidential.

À lire : Les transferts des MRE en hausse de 42,5 % à fin septembre

C’est « la première source de revenus de la balance des paiements », devant les exportations automobiles (6 milliards d’euros), les phosphates (5,853 milliards d’euros) et le tourisme, fait savoir Íñigo Moré, analyste chez Remesas.org. Cette progression des transferts des MRE s’expliquerait par « la poursuite de l’élan de solidarité envers leurs proches au Maroc frappés par la crise sanitaire », indique Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib.

À lire : Transferts des MRE : record absolu cette année

À en croire Iñigo Moré, les raisons de ce boom des transferts enregistré depuis deux ans, sont ailleurs. « C’est parce qu’aujourd’hui, les MRE ne peuvent pas rentrer au Maroc et sont donc obligés d’envoyer l’argent par des mécanismes formels », souligne-t-il, ajoutant que « ces données mettent en lumière la contribution des MRE à l’économie marocaine ». « Faire par exemple le transfert via Western Union depuis l’Espagne peut représenter 9 % de la transaction, selon la Banque mondiale », soutient l’expert.

À lire : Arnaud Montebourg veut bloquer les transferts d’argent vers le Maroc

L’essentiel des fonds transférés par les MRE viennent de l’Europe, notamment de la France (35,7 % du total en 2020), de l’Espagne (9,2 %), et de l’Italie (9,1 % du total). La pandémie du Covid-19 a révélé le véritable volume des envois de fonds des MRE, ce que tente d’exploiter Arnaud Montebourg, candidat socialiste à la prochaine présidentielle française, pour faire pression sur les pays maghrébins dont le Maroc, pour les obliger à accepter les migrants en situation irrégulière qu’ils souhaitent expulser. « Les envois de fonds sont une manne pour eux, mais maintenant il faut leur dire : ’Assez !", a-t-il déclaré lors d’une émission.

Sujets associés : France - Espagne - Transferts des MRE - Banque mondiale - Office des changes

Aller plus loin

Les transfert des MRE en légère baisse

À fin janvier dernier, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré environ 6,09 milliards de dirhams (MMDH) contre plus de 6,74 MMDH en 2021, selon l’Office des...

Les transferts des Marocains du monde s’élèvent à 100 MMDH en 2021

Malgré la pandémie du Covid-19 et ses conséquences sur les activités, les transferts des Marocains du monde (MDM) ont atteint 100 milliards de dirhams (MMDH) en 2021. Ce montant...

Transferts des MRE : record absolu cette année

Malgré la crise du Covid-19, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient signer un record de 85 milliards de dirhams au titre de cette année, réalisant...

Les transferts de fonds des MRE augmentent de 46,3 % à fin janvier 2023

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une hausse significative de 46,3 % à fin janvier 2023, atteignant plus de 9,22...

Ces articles devraient vous intéresser :

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...