Royal Air Maroc doit être encore aidée, selon l’IATA

9 avril 2021 - 11h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Face aux dommages causés par la crise sanitaire, les compagnies aériennes ont besoin d’être accompagnées pour éviter d’être clouées au sol. C’est à cela que l’Association Internationale du transport aérien (IATA) exhorte les gouvernements africains.

Ce SOS de l’Association intervient au moment où les compagnies aériennes du continent, dont Royal Air Maroc (RAM), se retrouvent avec une ardoise combinée de 2 milliards de dollars en 2020. Et, « cette année, souligne l’IATA via un communiqué relayé mercredi par les médias kényans, nous ne prévoyons qu’une légère amélioration (1,7 milliard de dollars de perte) alors que la lutte contre Covid-19 se poursuit », rapporte l’AFP.

Selon le rapport, les compagnies aériennes en Afrique ont perdu 49,63 dollars pour chaque passager en 2020, contre une perte globale de 66,04 dollars. À en croire l’Association, seulement quelques-unes ont reçu une aide gouvernementale de 2,04 milliards de dollars, sous forme de prêts gouvernementaux directs, de financements en fonds propres ou d’injections de liquidités, indique la même source, citant le cas de Kenya Airways, renflouée à hauteur de 10 milliards de shillings par le Trésor, propriétaire d’au moins 48 % des parts du transporteur national qui présage une baisse de ses revenus de 70 milliards de shillings.

L’IATA signale que RAM, à l’instar de la majorité des compagnies aériennes et autres acteurs de l’aviation dans le besoin, attend toujours ces aides, faisant observer qu’« au moins 601 millions de dollars de fonds aériens restent bloqués en Afrique dans 17 pays ». Les promesses en attente de concrétisation (plus de 30 milliards de dollars) sont nombreuses et émanent de la Banque africaine de développement, la Banque africaine d’import-export, l’Union africaine et le Fonds monétaire international (FMI), sans oublier les promesses des différents gouvernements.

Sur le continent, au cours des 12 derniers mois, huit compagnies aériennes ont déposé leur bilan ou sont entrées en administration, informe l’IATA qui annonce dans le secteur et les industries connexes, jusqu’à 4,5 millions de pertes d’emplois. Conséquence, souligne-t-elle, le PIB du continent qui repose sur le secteur de l’aviation pourrait chuter de 37 milliards de dollars.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Transport aérien - Capitaux - Emploi - Déficit

Aller plus loin

Royal air Maroc au bord de la faillite ?

Royal air Maroc souffre énormément de l’immobilisation de ses avions, depuis que le gouvernement marocain a décidé de suspendre toute liaison aérienne avec l’international.

Le Maroc a perdu 2 millions de touristes

Frappé de plein fouet par la pandémie du Covid-19, le secteur touristique marocain a enregistré des pertes considérables selon Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme.

Les employés de Royal Air Maroc manifestent contre leur licenciement

Des dizaines d’hôtesses et de stewards, licenciés d’Atlas Multiservices (AMS), filiale de Royal Air Maroc, ont manifesté mercredi à Casablanca devant le siège de la compagnie,...

Des changements à prévoir pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé mardi, une nouvelle organisation de la Compagnie autour de trois pôles : Commercial, Expérience Client et Transformation. Dans un communiqué, le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mauvaise passe pour Royal Air Maroc

Selon le ministère du Budget, Royal air Maroc (RAM) devrait connaître un manque à gagner de 2,7 milliards de dirhams, cette année, en raison de la hausse incontrôlée des prix du kérosène. Cette tendance devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2023, si...

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Royal Air Maroc aménage ses vols pour les supporters marocains

Suite à la qualification du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du monde Qatar 2022, Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’offrir certaines facilités aux supporters marocains.

CAN U17 : le Maroc se rendra en Algérie mais pas avec Royal Air Maroc

La délégation marocaine des moins de 17 ans prendra part à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 en Algérie. La délégation se dirigera vers Constantine par vol direct, en partance de l’aéroport Rabat-Salé, mais pas avec la Royal Air Maroc comme...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Le Maroc se prépare à un boum aéroportuaire d’ici 2040

Habiba Laklalech, directrice générale de l’Office national des aéroports (ONDA) dévoile les ambitions du Maroc pour booster sa capacité d’accueil aéroportuaire d’ici 2030 voire 2040.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Maroc : plusieurs aéroports seront rénovés

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, visant à accompagner l’essor du secteur touristique, l’Office national des aéroports (ONDA) va mobiliser un montant de 4 milliards de dirhams en 2023 pour soutenir la croissance de...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

La meilleure compagnie aérienne en Afrique est Marocaine

Royal Air Maroc (RAM) a été couronnée meilleure compagnie aérienne en Afrique à la 20ᵉ édition des « GT Tested Reader Survey » du magazine Global Traveler à Los Angeles.