Recherche

L’Ukraine en passe de devenir premier fournisseur de blé au Maroc

© Copyright : DR

18 janvier 2021 - 06h00 - Economie - Par: S.A

L’Ukraine pourrait devenir en 2021, premier fournisseur de blé au Maroc en dépassant la France qui l’est jusque-là et la Russie. C’est du moins ce qu’indiquent les données du Département américain de l’agriculture (USDA).

Selon les données de l’USDA, l’Ukraine pourrait émerger en tant que premier fournisseur de blé du Maroc. Le département américain affirme que ce pays européen profitera d’une demande dynamique à l’import en raison de la faiblesse de l’offre intérieure marocaine ainsi que d’une concurrence moindre sur le marché international.

Les importations marocaines de blé devraient atteindre un volume record de 6,5 millions de tonnes de blé durant la saison 2020/2021, environ 35 % de plus que les importations de l’année 2019/2020. « Cette augmentation significative était principalement due à la faible production intérieure et à la suspension des droits d’importation », souligne-t-on.

Dans un contexte de baisse de la récolte à 2,5 millions de tonnes, soit la moitié de son niveau quinquennal, les fournisseurs traditionnels (la Russie et la France) seront moins compétitifs comparativement à l’Ukraine. Les récentes impositions de taxe à l’export sur le blé ont renchéri le prix de la denrée russe. Quant à la France, elle pâtit d’une faiblesse de récolte et d’un rapport qualité/prix moins favorable, ce qui réduira ses volumes expédiés vers le Maroc.

Pendant ce temps, l’Ukraine a décidé de l’entrée en franchise jusqu’au 31 mai prochain de droits de douane des cargaisons de blé tendre. D’après l’USDA, le pays a doublé ses exportations de blé tendre vers le Maroc comparativement à l’année dernière à la même période. Autant d’atouts qui lui permettront certainement de s’imposer comme premier fournisseur de blé au Maroc.

Mots clés: Ukraine , Russie , France , Agriculture , Importations

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact