L’Union européenne fait pression sur l’Algérie

9 juin 2022 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Commission européenne a exigé que l’Algérie revienne sur sa décision de suspendre le traité d’amitié avec l’Espagne, qu’elle considère « extrêmement inquiétante ».

Moins de 24 heures après l’annonce de cette décision, la Commission européenne a demandé aux autorités d’Alger de la reconsidérer et de privilégier le dialogue avec l’Espagne pour trouver une solution diplomatique au conflit entre les deux pays. « Nous sommes inquiets et nous demandons à l’Algérie de revenir sur cette décision », a déclaré Eric Mamer, porte-parole de la présidente de l’Exécutif communautaire, Ursula von der Leyen.

« La décision de l’Algérie de suspendre le traité d’amitié et de bon voisinage signé avec l’Espagne en 2002 est extrêmement préoccupante et nous souhaitons que les autorités algériennes révisent cette décision », a ajouté pour sa part, Nabila Massrali, la porte-parole des Affaires étrangères, soulignant que l’Algérie est un « partenaire » et « un acteur clé » pour la stabilité régionale. Selon elle, il est urgent de rechercher une solution « par le dialogue ».

À lire : Sahara : l’Algérie met fin au Traité d’amitié avec l’Espagne

Dans cette optique, la Commission européenne est disposée à jouer les médiateurs et à fournir « toute l’assistance nécessaire » pour rétablir le dialogue entre Madrid et Alger, car le traité d’amitié prend en compte tous les domaines y compris le commerce, et vise à mettre en place une zone de libre-échange entre les deux pays.

« Le commerce est une compétence de l’UE et les relations commerciales sont entre l’UE et les pays tiers et non entre pays », ont rappelé les porte-parole communautaires, notant que la décision algérienne n’affecterait pas seulement l’Espagne mais l’ensemble de l’UE. Or, l’UE ne dispose pas de moyen de pression sur l’Algérie qui ne fait pas partie de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’UE est le premier partenaire commercial de l’Algérie. En 2020, les échanges commerciaux entre les deux ont atteint 24,9 milliards d’euros.

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Algérie

Aller plus loin

L’Algérie « punit » l’Espagne

En réaction au changement de l’Espagne sur le Sahara, l’Algérie entend mener contre cette dernière des actions “énergiques” et “multiformes”.

L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

La crise entre l’Algérie et l’Espagne, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, n’est pas près de connaître son épilogue. L’Algérie n’entend...

La Russie accusée d’être derrière la suspension du traité d’amitié algéro-espagnol

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, accuse la Russie d’avoir encouragé l’Algérie à suspendre les échanges commerciaux avec l’Espagne.

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...