Maroc : l’Université de Fès accusée de vendre des diplômes à 40.000 dirhams (vidéo)

19 août 2018 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une affaire de corruption secoue actuellement l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès accusée de vendre des diplômes en contrepartie de fortes sommes d’argent.

Sur une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, on entend un échange sur une vente de diplôme universitaire pour la somme de 40.000 dirhams.

Khalid Samadi, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé l’ouverture d’une enquête et dénonce dans un communiqué « cette pratique contraire à l’éthique universitaire ».

De son côté, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès a indiqué qu’elle procède à l’analyse minutieuse du contenu de l’enregistrement et à la collecte des données en vue de prendre la décision légale appropriée, soulignant sa détermination à garantir les conditions de transparence, d’objectivité et d’égalité des chances en matière d’inscription des candidats à toutes ses branches.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Corruption - Education - Vidéos

Aller plus loin

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

Huit faux opticiens ont été arrêtés à Casablanca lors d’une opération menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et qui a conduit au démantèlement d’un réseau...

Maroc : quand un militant contre la corruption vend des diplômes à 40.000 dh

Il fallait quand même oser. Le professeur qui aurait réclamé 40.000 dirhams à un étudiant pour l’achat d’un diplôme à l’université de Fès est membre de Transparency Maroc, ONG...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.