Vaccin Spoutnik V : le Maroc porte d’entrée des Russes en Afrique

19 mars 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

L’autorisation de l’utilisation du vaccin Spoutnik V au Maroc apporte un large sourire au ministère russe de l’Industrie. Il y trouve une porte d’entrée sur tout le continent.

« Le 9 mars 2021, une autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin russe anti-Coronavirus Spoutnik V pour une utilisation sur le territoire marocain a été annoncée », rapporte l’agence publique russe d’information Tass, citant le ministère russe de l’Industrie et du commerce, ajoutant que « compte tenu du rôle du royaume parmi les États du continent africain, la mise en place d’un partenariat à long terme avec la partie marocaine peut être un coup de pouce dans l’organisation de l’approvisionnement du vaccin russe Spoutnik V à d’autres pays africains ». Ainsi, la Russie, 1ᵉʳ pays au monde à enregistrer un vaccin anti-Covid-19, veut, à partir du Maroc, exporter son vaccin vers d’autres pays.

Au-delà de l’acquisition des lots pour le Maroc, la Russie est prête à y délocaliser la production de Spoutnik V, avec un double avantage. Le premier, une bonne partie de la production russe sera réservée à la demande nationale. Du coup, s’écarte la difficulté pour le royaume, à s’approvisionner sur le marché international en raison de la pression exercée sur les grands producteurs internationaux dont les stocks disponibles ne comblent pas les fortes demandes de par le monde. Deuxième intérêt, être à l’abri de la surenchère, surtout quand on sait que les paiements des vaccins se font en devises.

Les négociations sont en cours pour savoir si le Maroc sera un simple client ou s’il deviendra un producteur de ce vaccin et partant, un point de distribution du Spoutnik V vers des pays africains en grand besoin du produit. En attendant, le ministère de la Santé, déterminé à maintenir, voire accélérer le rythme de la vaccination de la population, a déjà annoncé une première commande d’un million de doses du vaccin russe. Cette prouesse lui vaut les félicitations du centre de réflexion américain spécialisé dans le Moyen-Orient, « The Middle East Institute », car le Maroc « vaccine 50 % plus rapidement que l’Allemagne et la plupart des grands pays européens ».

« Jusqu’à présent, le Maroc a reçu 7 millions de doses des vaccins AstraZeneca et Sinopharm et vaccine 50 % plus rapidement que l’Allemagne et la plupart des grands pays européens, à la faveur de l’un des systèmes d’inscription par SMS les plus efficaces au monde », fait observer l’expert et ancien diplomate américain, Williams Lawrence.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc va produire le vaccin russe Spoutnik V

Le Maroc envisage de fabriquer et de distribuer le vaccin russe Spoutnik V sur son territoire. À la manœuvre, un laboratoire marocain présent dans plusieurs pays africains.

Le Maroc s’active pour l’acquisition du vaccin russe Spoutnik V

Le Maroc a approuvé l’utilisation du vaccin russe anti-Covid-19 Spoutnik V, et les négociations ont déjà démarré entre les deux pays pour son acquisition. À ce jour, le royaume...

Le vaccin russe Spoutnik V certifié « halal »

Le Conseil des oulémas de l’administration spirituelle des musulmans de Russie (SAM) atteste que Spoutnik V est halal. De même, il a levé les inquiétudes des musulmans sur les...

La Russie propose au Maroc son vaccin contre le coronavirus

Le nouveau vaccin développé par la Russie intéresse des importateurs marocains, fait savoir l’ambassadeur de la Fédération de Russie à Rabat. Cela se passe au moment où le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.