Variole du singe : les singes de la place Jamaa el Fna recensés

24 mai 2022 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à la propagation de la variole du singe dans le monde, le Maroc a adopté des mesures de prévention. Marrakech recense les singes de la place de Jamaâ El Fna. Déjà trois cas suspects détectés dans le royaume.

Après le Covid-19, le monde devra faire face à un autre virus : monkeypost ou la variole du singe. Il s’agit d’une maladie endémique en Afrique de l’Ouest qui se manifeste par de la fièvre, des douleurs musculaires et une éruption cutanée, et n’a pas de traitement connu. Toutefois, l’infection virale se guérit d’elle-même. Plusieurs pays comme l’Espagne, le Royaume-Uni ou encore le Canada ont enregistré des infections à la variole du singe. Pour prévenir cette maladie, le Maroc a pris quelques mesures.

À lire : Variole du singe : trois cas suspects en cours d’examen au Maroc

Depuis quelques jours, les autorités de Marrakech recensent les singes utilisés par les animateurs des Halqa sur la place de Jamaâ El Fna, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Outre le recensement, les autorités de Marrakech ont demandé aux animateurs des Halqa, aux travailleurs de la place Jamaâ El Fna de vacciner leurs singes, de surveiller leur état de santé, de tenir les singes aussi loin que possible des visiteurs de la place avec interdiction pour ces derniers de toucher les animaux.

À lire : Le Maroc veut s’approvisionner en médicament contre la variole du singe

Dimanche, le ministère de la Santé et de la protection sociale a présenté son plan national de veille et de riposte contre le Monkeypox. Lundi, trois cas suspects de variole du singe ont été enregistrés au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Santé

Aller plus loin

Variole du singe : les cas suspectés au Maroc sont négatifs

Les trois cas suspects de variole du singe signalés au Maroc sont négatifs, selon le ministère de la Santé.

Variole du singe : le Maroc adopte un plan national de surveillance et de riposte

Le Maroc se dit prêt à faire face à la variole du singe qui se propage dans de nombreux pays d’Europe et de l’Amérique du Nord. Un plan national de surveillance et de riposte a...

Variole du singe : voici le protocole adopté par le Maroc

Le Maroc a mis en place un plan national de surveillance et de riposte contre la variole du singe. Le contenu de ce dispositif a été dévoilé à l’ensemble des composantes de...

Variole du singe : trois cas suspects en cours d’examen au Maroc

Les autorités sanitaires ont confirmé lundi que trois cas suspects de variole du singe étaient identifiés et sont actuellement en cours d’examen au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.